Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 18:32

Le 2 juillet 1966, une bombe atomique de 28 kilotonnes (deux fois la puissance de celle lâchée sur Hiroshima) explose au large de Mururoa, en Polynésie française. Le premier essai atmosphérique français dans le Pacifique Sud vient d'avoir lieu. Trente-quatre autres suivront jusqu'en 1974, puis cent quarante-sept souterrains jusqu'en 1996. Pour les populations des atolls, dont Tureia, c'est aussi le début de «la pluie qui déverse le mal atomique». Ils sont les sacrifiés de l'atome au nom de la constitution d'une force de frappe dissuasive française. Une population dont le sort ne préoccupe guère en métropole, mais fait réagir bien au-delà des frontières. Ce documentaire s'arrête justement sur l'histoire méconnue d'une lutte : celle du Fri, un navire de fortune parti de Nouvelle-Zélande pour rejoindre Mururoa en 1973. A bord : trois femmes et dix hommes, dont le pasteur français Gilbert Nicolas. Ils seront rejoints sur la fin par des personnalités françaises, dont l'écologiste Brice Lalonde. Leur périple de cinq mois s'achève en juillet 1973 face à une armada de la marine française. Un ultime face-à-face qui fait la une de l'actualité grâce notamment aux images 16 mm fournies par un membre de l'équipage.

Ces archives nourrissent le récit, ponctué de nombreux témoignages d'activistes, de politiques ou d'habitants de Tureia touchés par les retombées radioactives. Le tout donne un réquisitoire contre l'Etat français, qui pourrait d'ailleurs prochainement répondre d'une accusation de « crime contre l'humanité », après le dépôt d'une plainte de l'église évangélique Maohi auprès du tribunal de La Haye en août 2016. —

Etienne Labrunie (Télérama)

à revoir toute la semaine sur franceTV : un clic ici !

 

PS : Jean-Marie Muller, Jean Toulat et le général Paris de la Bollardière faisaient partie de cet équipage du Fri

Photo du site mururoa.org

Photo du site mururoa.org

Partager cet article

Repost 0
Published by luluencampvolant
commenter cet article

commentaires

Claudio Vereza 05/06/2017 01:02

Amigo Padre Lulu,
onde posso acessar as imagens feitas pela equipe?
abraço fraterno
Claudio Vereza/Brasil

Présentation

  • : Lulu en camp volant
  • Lulu en camp volant
  • : Lucien Converset, dit Lulu est prêtre. A 75 ans, il est parti le 25 mars 2012 avec son âne Isidore en direction de Bethléem, où il est arrivé le 17 juin 2013. Il a marché pour la paix et le désarmement nucléaire unilatéral de la France. De retour en France, il poursuit ce combat. Merci à lui ! Pour vous abonner à ce blog, RDV plus bas dans cette colonne. Pour contacter l'administrateur du blog, cliquez sur contact ci-dessous.
  • Contact

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sous les articles. Les commentaires sont modérés avant publication. C'est-à-dire que tout commentaire injurieux, insultant publicitaire ou inadéquat n'est pas publié Merci.

Recherche

Où est LULU ?

Aujourd'hui, Lulu réside dans son village natal de Dampierre dans le Jura.

Désarmement nucléaire

Journée de jeûne pour demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France,

tous les 1ers lundis du mois de 14h à 17h en hiver, de 16h à 18h en été, à Dampierre (39) avec un temps de partage et de réflexion animé par Lulu.

Et commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki entre les 6 et 9 août, chaque année.

L'anti-pub

Les pubs sur les blogs ou les sites que vous consultez sont trop agressives ? Il existe un moyen de respirer à nouveau, en téléchargeant le pare-pub Adblock Plus (clic). Vous ne supprimerez pas les pubs imposées, mais vous ne les verrez plus.

Coup de projecteur

arton610-3e2d0 

Institut de recherche sur la Résoution

Non-Violente des Conflits

 

photo-2015--9-janvier2.jpg

Clic sur les icônes