Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 20:07

Lundi 30 avril 2012 :BILD0740-PR

 

Lorsqu'il nous arrive de nous arrêter de marcher sur nos chemins de lutte, comme je fais ces jours-ci à BEURON, dans la Haute Vallée du Danube, ce n'est pas pour arrêter de lutter, mais afin d'y puiser des forcer et ainsi affiner ma lutte. J'accomplis cet arrêt ici parce que c'est un haut lieu de lutte et de résistance. Dans les années 1928 et par après, Edith STEIN venait à BEURON rencontrer le Père Raphaël WALZER. La résistance au nazisme commençant, a germé et poussé dans la rencontre entre cette femme et cet homme. Ils se sont écrits. Comme je voudrais pouvoir parvenir à la traduction de ces lettres (J'espère en la médiation de Claudio ROSSI qui d'emblée m'accueillit samedi ainsi que Harald ERBEN, de GREGORIUS HAUS). Edith dans on exaltation écrira que BEURON est comme la cour d'entrée du ciel "Wie den VORHOF des HUMMELS", en raison de tout ce qu'elle vient y puiser pour ne pas laisser le monde comme elle le trouve. Probablement que pour venir à BEURON, Edith prenait le petit train que je vais prendre tout à l'heure à la gare (Banhof) toute proche. Ce soir, Claudio me montrera la "Haus au der Holzbrück" de la pension MAYER dans laquelle résidait Edith lorsqu'elle venait à BEURON. Edith, disciple du philosophe HUSSERL, a essayé  avec le père Raphaël, d'alerter l'opinion allemande sur le danger du nazisme.

 

En ce lieu, je veux continuer à aiguiser mes outils de veilleur et de guetteur, continuer d'apprendre à voir, grâce à ce que d'autres ont su voir et pré-voir.

 

C'est en arrivant dans le nouveau lieu d'étape que j'ai trouvé la personne qui va être "médiatrice" : Claudia. Dans l'immédiat de mon arrivée à Beuron, après une bonne vingtaine de kms, Claudio a de suite compris ma situation et m'a mis en lien avec HARALD, gérant de la maison GREGORIUS HAUS, qui lui m'a mis en relation avec la famille de DIETMAR et ALEXANDRA. Ce sont des gens à contre-courant des forces qui sont en train d'abîmer la jeunesse allemande, comme beaucoup de jeunes à travers le monde. Ils veillent et luttent pour que leurs enfants ne se laissent pas entrainer à la dérive : "pourquoi papa, tu ne gagnes pas plus d'argent ... " Pourquoi on n'a pas une plus puissante voiture ...? Vous avez vu les habits que j'ai ???? Mes copines m'ont fait remarquer mes chaussures..." Claudio m'a aussi mis en lien avec des gens qui sont arrivés chez lui : parents d'enfants handicapés. En allant nous promener au pas de l'âne Isidore au bord du Danube avec les enfants de ces familles, je ressentais comment nous remontions le courant ambiant de notre société qui nous pousse à être des consommateurs.

 

Je n'arrête pas de faire des choix si petits soient-ils : soigner mes pieds, mes sandales. Ne pas me laisser aller sur ces domaines qui peuvent paraître infimes. C'est comme pour mon dos et le dos de l'âne, j'ai à veiller à ne pas trop charger, savoir nous délester l'âne et moi par exemple de choses trop lourdes que des gens nous ont données en chemin. Prendre le temps de graisser les parties en cuir du licol du bât, "afin que le bât ne blesse pas". Marcher le plus possible sur le bord des talus afin que les fers des pieds de l'âne ne s'usent pas trop vite sur le goudron, n non plus la semelle de mes sandales. Voilà des choix très terre à terre, c'est le cas de le dire.

 

Et comme pour mettre de la lumière, dans les moments de fatigue où je ne vois pas très clair, je vais chercher ce que le Christ me dit à travers le Psaume que je prends comme lecture chaque jour. Aujourd'hui 39ème jour que je suis parti de Salins, je me laisse travailler par le Psaume 39. Je raconte cela aux nouveaux amis avec qui je suis en train de déjeuner : ce psaume exprime ce que le Christ vit et dit. en l'écoutant, en le chantant, je fais le lien avec ce que je vis, ce que je découvre, et ce que je vois et comprends un peu mieux de la lutte que mène la petite part d'humanité par laquelle je me laisse rencontrer chaque jour, vous aujourd'hui. Je l'écris sur mon cahier. Mes nouveaux amis écoutent. Et voilà que je me mets à chanter les 2 premiers versets du Psaume 39. Voici que les parents et les enfants sourient. Il y a une communication profonde qui se crée. Harald se lève et va chercher la bible en allemand. Il se passe alors quelque chose d'étonnant. Sur l'invitation de Harald, je chante à nouveau en langue française le 2 versets :

 

« J'espérais le Seigneur d'un grand espoir

il s'est penché vers moi, il écoute mon cri

il dresse mes pas sur le roc

Affermissant mes pas. »

 

Et Harald lit en allemand ces 2 versets. Puis je chante les 2 versets suivants, et Harald continue la lecture en allemand de ces 2 versets. La petite MAÏA se lève de table et vient auprès d'Harald afin de suivre avec ses yeux ce que lit Harald, voir de ses yeux que c'est écrit dans la bible ce que nous chantons et disons. ET ainsi tout le Psaume 39 devient "nôtre", il nous habite.

 

Oh quel beau moment d'écoute nous vivons les uns grâce aux autres : Ami Jésus tu es en train de nous raconter comment tu nous aimes au-delà, à travers, peut-être grâce à nos différences, « tu viens dresser nos pas sur le roc, tu viens affermir les pas de notre humanité en marche pour sa libération. Tu es notre allié, notre libérateur ! »

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

J
Collectif Roosevelt 2012<br /> Non merci,Lulu<br /> Je ne souhaite pas rejoindre le collectif.<br /> Il y a bien quelques idées générales intéressantes dans leur manifeste mais d'autres sont inadaptées à un contexte insuffisamment analysé.<br /> Le diagnostic sous-jacent identifie bien les crises de la dette- dette des pays et dette des banques- mais il oublie le problème n°1 pour la France: sa perte de compètitivité.<br /> Dès lors, certaines mesures préconisées sont dangereuses. Le passage à 32h (pourquoi pas 25...) qui seront, bien sûr, payées 35 (comme les 35 payées 39)en est une.<br /> L'absence de toute suggestion d'économie sur les dépenses publiques est surprenante. Faut-il se satisfaire du "1000 feuilles" français ? Est-il judicieux, par exemple, que notre pays compte 36780<br /> communes soit 40 % du total de l'Union Européenne ? Salins et Bracon sont séparées par une rue; Mouchard et Pagnoz sont très proches, etc. Ce sont des frais de fonctionnement excessifs et des<br /> duplications d'investissements.<br /> Au chapitre du matraquage fiscal préconisé, pourquoi ne pas mentionner et souhaiter la suppression de la niche fiscale la plus exorbitante et la plus coûteuse, instaurée sous le règne de F<br /> Mitterand: l'exclusion des oeuvres d'art dans l'ISF. Celles-ci bénéficient aussi d'un régime exceptionnel pour l'imposition ( plutôt la non-imposition) des plus-values. Mais il ne faut pas faire de<br /> peine aux camarades du Parti (Anne Sinclair, famille Fabius, Pierre Bergé et bien d'autres)!<br /> Enfin, pour revenir au patronage de Roosevelt, comme il est rappelé dans le blog, c'est la guerre qui redressa la situation économique américaine: l'économie s'était encore détériorée en 1937 et en<br /> 1938 le taux de chômage était de 19%. Peu probante dans le domaine économique, l'action de Roosevelt fut heureusement plus efficace dans le domaine social.<br /> Comme vous le voyez, nous lisons votre blog avec beaucoup d'intêret, en suivant votre parcours le long du Danube et vos rencontres si riches en fraternité.<br /> Bonne route.<br /> jean
Répondre
B
Nous sommes en compagnie de Béatrice et Jeannot qui sont passés à la maison boire un petit café en ce baeau dimanche matin.Nous sommes allés voir sur le blog tes derniéres lettres Lulu.Nous sommes<br /> touchés et émus de pouvoir partager tes belles rencontres .Béatrice tient à te féliciter du courage que tu as à 75 ans.Le petit prince me dit qu'il te trouve "fort comme un roc", il est<br /> admiratif.bonne continuation et à la revoyotte.Bizoussss de nous tous.Béatrice, Jeannot, Vitto et Babeth.
Répondre
V
Bonjour Lulu,<br /> <br /> Comme tes belles rencontres nous font frémir d'émotion !!!<br /> Comme tout ce que tu nous écrit vient aussi à la rencontre de ce que nous vivons dans notre petit coin du Jura que tu as bien connu !!!<br /> C'est vrai, la résistance est dans chaque moment quotidien pour faire voir aux enfants un monde qui ne parte pas à la dérive de la consommation et ce n'est pas facile !!!<br /> Que cette famille à Beuron semble douce et emplie de grâce !!! et c'est souvent les enfants qui nous donnent l'intensité du moment partagé comme cette petite fille....<br /> C'est vrai ce que tu dis, les psaumes viennent souvent à notre rencontre, je l'ai déjà expérimenté aussi....<br /> Bientôt, nous vivrons avec mes élèves de Rahon un jeu d'orientation dans la forêt qui aura comme fil conducteur un petit chêne et son ami le roc.... Je penserai à toi !!<br /> J'espère Lulu que tu trouveras toujours ce roc sur lequel tu pourras te reposer, t'appuyer, soigner tes pieds, retrouver des forces pour continuer !!<br /> Courage Lulu !Toutes nos amitiés,<br /> Valérie
Répondre
C
Alléluia ! J'aimerais avec ma petite fille, nous faire toutes petites pour partager ces instants... Je trouve que tu fais une trop grande consommation de moments précieux<br /> ;-)<br /> Peut-on te rejoindre et faire un bout de chemin avec toi ?
Répondre

Présentation

  • : Lulu en camp volant
  • Lulu en camp volant
  • : Lucien Converset, dit Lulu est prêtre. A 75 ans, il est parti le 25 mars 2012 avec son âne Isidore en direction de Bethléem, où il est arrivé le 17 juin 2013. Il a marché pour la paix et le désarmement nucléaire unilatéral de la France. De retour en France, il poursuit ce combat. Merci à lui ! Pour vous abonner à ce blog, RDV plus bas dans cette colonne. Pour contacter l'administrateur du blog, cliquez sur contact ci-dessous.
  • Contact

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sous les articles. Les commentaires sont modérés avant publication. C'est-à-dire que tout commentaire injurieux, insultant publicitaire ou inadéquat n'est pas publié Merci.

Recherche

Désarmement nucléaire

Journée de jeûne pour demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France,

tous les 1ers lundis du mois de 14h à 17h en hiver, de 16h à 18h en été, à Dampierre (39) avec un temps de partage et de réflexion animé par Lulu.

Et commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki entre les 6 et 9 août, chaque année.

L'anti-pub

Les pubs sur les blogs ou les sites que vous consultez sont trop agressives ? Il existe un moyen de respirer à nouveau, en téléchargeant le pare-pub Adblock Plus (clic). Vous ne supprimerez pas les pubs imposées, mais vous ne les verrez plus.