Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 20:54

Ce 9 août, 4ème jour de commémoration et de jeûne pour les militants, 2 films vous sont proposés à la salle des Fêtes de Dampierre. Venez regarder et participer au débat. 

 

14h30, ‘Gerboise Bleue’ sur les essais nucléaires en Algérie

Gerboise Bleue raconte l'histoire des vétérans français et des Touaregs algériens victimes des premiers essais atomiques français dans le Sahara de 1960 à 1966. Pour la première fois, les derniers survivants témoignent de leurs combats pour la reconnaissance de leurs maladies, et révèlent dans quelles conditions les tirs se sont véritablement déroulés.

 


17h30, ‘La Bombe et nous', la dissuasion nucléaire est-elle un gage de paix ?

Sommes-nous pris au piège de l’arme nucléaire ? Peut-on vivre sans elle ? Peut-on penser le monde autrement que par un équilibre de la terreur ? Est-elle, au contraire, un gage de paix et de stabilité ? Depuis la naissance même de l’engin ces questions alimentent les peurs les plus terribles et les discours les plus dangereux. Avec des intervenants de tous bords : militaires, scientifiques, historiens, militants, hommes politiques, ce film se propose de porter la réflexion sur l’actualité et l’avenir du nucléaire militaire. 

 

Pour voir les bandes-annonces, un clic sur les liens ci-dessous.

Repost0
8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 09:24
La lucidité d’Albert Camus...

La lucidité d’Albert Camus 2 jours après Hiroshima

 et la veille du bombardement de Nagasaki

 

Le monde est ce qu’il est, c’est-à-dire peu de chose. C’est ce que chacun sait depuis hier grâce au formidable concert que la radio, les journaux et les agences d’information viennent de déclencher au sujet de la bombe atomique. On nous apprend, en effet, au milieu d’une foule de commentaires enthousiastes que n’importe quelle ville d’importance moyenne peut être totalement rasée par une bombe de la grosseur d’un ballon de football. Des journaux américains, anglais et français se répandent en dissertations élégantes sur l’avenir, le passé, les inventeurs, le coût, la vocation pacifique et les effets guerriers, les conséquences politiques et même le caractère indépendant de la bombe atomique. Nous nous résumerons en une phrase : la civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie. Il va falloir choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif ou l’utilisation intelligente des conquêtes scientifiques.

 

En attendant, il est permis de penser qu’il y a quelque indécence à célébrer ainsi une découverte, qui se met d’abord au service de la plus formidable rage de destruction dont l’homme ait fait preuve depuis des siècles. Que dans un monde livré à tous les déchirements de la violence, incapable d’aucun contrôle, indifférent à la justice et au simple bonheur des hommes, la science se consacre au meurtre organisé, personne sans doute, à moins d’idéalisme impénitent, ne songera à s’en étonner.

 

Les découvertes doivent être enregistrées, commentées selon ce qu’elles sont, annoncées au monde pour que l’homme ait une juste idée de son destin. Mais entourer ces terribles révélations d’une littérature pittoresque ou humoristique, c’est ce qui n’est pas supportable.

 

Déjà, on ne respirait pas facilement dans un monde torturé. Voici qu’une angoisse nouvelle nous est proposée, qui a toutes les chances d’être définitive. On offre sans doute à l’humanité sa dernière chance. Et ce peut-être après tout le prétexte d’une édition spéciale. Mais ce devrait être plus sûrement le sujet de quelques réflexions et de beaucoup de silence.

 

Au reste, il est d’autres raisons d’accueillir avec réserve le roman d’anticipation que les journaux nous proposent. Quand on voit le rédacteur diplomatique de l’Agence Reuter annoncer que cette invention rend caducs les traités ou périmées les décisions mêmes de Potsdam, remarquer qu’il est indifférent que les Russes soient à Koenigsberg ou la Turquie aux Dardanelles, on ne peut se défendre de supposer à ce beau concert des intentions assez étrangères au désintéressement scientifique.

 

Qu’on nous entende bien. Si les Japonais capitulent après la destruction d’Hiroshima et par l’effet de l’intimidation, nous nous en réjouirons. Mais nous nous refusons à tirer d’une aussi grave nouvelle autre chose que la décision de plaider plus énergiquement encore en faveur d’une véritable société internationale, où les grandes puissances n’auront pas de droits supérieurs aux petites et aux moyennes nations, où la guerre, fléau devenu définitif par le seul effet de l’intelligence humaine, ne dépendra plus des appétits ou des doctrines de tel ou tel État.

 

Devant les perspectives terrifiantes qui s’ouvrent à l’humanité, nous apercevons encore mieux que la paix est le seul combat qui vaille d’être mené. Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison.

 

Albert Camus, le 8 août 1945

Repost0
7 août 2022 7 07 /08 /août /2022 21:19

Cet article est reposté depuis Les amis de Gabriel MAIRE.

Repost0
2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 15:32

Le désarmement nucléaire doit avoir lieu maintenant !


Rejoignez-nous !

Du 6 au 9 août 2022, des actions et des jeûnes sont organisés dans plusieurs villes de France (Bordeaux, Dampierre, Dijon, Épinal, Mont Saint-Michel, Tours) et dans six autres pays (Allemagne, Côte d’Ivoire, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Nigéria, Royaume-Uni). Les participants se réunissent en solidarité avec les victimes des bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki et celles des plus de 2 000 essais nucléaires. Ils s’engagent pour que la France adhère au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

 

Le nucléaire — militaire comme civil — crée une insécurité majeure sur notre planète, comme le soulignent la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine le 24 février 2022.

 

Or, depuis l’entrée en vigueur le 22 janvier 2021 du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), les armes nucléaires sont illégales au regard du droit international. Le TIAN — adopté par 122 États à l’ONU en 2017 — interdit la possession, la fabrication, l’usage et la menace d’utilisation des armes nucléaires, donc la stratégie de « dissuasion nucléaire ». Un traité que les neuf puissances nucléaires et leurs alliés refusent de considérer au mépris du respect de la démocratie internationale et de leurs propres engagements internationaux pris notamment dans le cadre du Traité sur la non-prolifération (TNP), dont la dixième Conférence d’examen se déroule au siège de l’ONU à New York (du 1er au 26 août).

 

En effet, l’article VI du TNP, entré en vigueur en 1970, demande aux États membres de « s’engage[r] à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire ».

 

Du 6 au 9 août, ces quatre jours d’actions seront également l’occasion d’interpeller Emmanuel Macron qui vient d’annoncer une nouvelle augmentation des dépenses militaires, dont 13 % sont consacrées à la maintenance et au renouvellement de l’arsenal nucléaire ; soit 5,3 milliards d’euros en 2022.

 

Programme à Dampierre :

 

ADN (Agir pour le Désarmement Nucléaire)
organise du 6 au 9 août 2022 à Dampierre (39)
Partages et échanges d’informations autour de l’arme nucléaire.

 

Place de l’église : Expositions, conférences-débats

- samedi 6 : 16h, Rachel Lamy animera un débat sur les ventes d’armes
- dimanche 7 : 14h, Rachel Lamy présentera les Brigades Internationales de Paix
 - lundi 8 : informations et documentations près des stands

 

Salle des Fêtes : projection de films

- mardi 9 : 14h30, ‘Gerboise Bleue’ sur les essais nucléaires en Algérie
              17h30, ‘La Bombe’, la dissuasion nucléaire est-elle un gage de paix

 

 

 

Programme DIJON et CEA Valduc :

 

- 6 août : Rendez-vous est donné devant le CEA Valduc à 11 h, pour la commémoration d'Hiroshima, lectures, prise de paroles, chants … Covoiturage départ à 10 h de Dijon, retour vers 13 h ou 14 h suivant la météo.

- 7 et 8 août : stand d'information place de la République à Dijon de 10 à 17 h. Film en soirée.

- 9 août : 11 h Commémoration de Nagasaki à 11 h place de la République,

12 h collation de rupture de jeûne à la Mairie de Dijon, salle d'attente des mariages.

Programme, renseignements, inscriptions : J-Marc au 06 14 24 86 96.

Repost0
18 juillet 2022 1 18 /07 /juillet /2022 08:23

Mise à jour avec horaires de départ chaque matin.

Jai Jagat : Marchons pour la justice et la paix

Les associations Peuples Solidaires Jura et Peuples Solidaires Doubs organisent l’édition 2022 de la « Jai Jagat » pour les Objectifs de développement durable (ODD) du 20 au 23 juillet 2022, de Dole à Arc-et-Senans.

La France célèbre cette année le bicentenaire de la naissance de Pasteur, savant franc-comtois de renommée universelle dont les recherches s’inscrivent dans les objectifs du développement durable entre autres l’ODD 3, Bonne santé et Bien être, l’ODD 9 industrie, innovation et infrastructure, l’ODD 15 Vie terrestre. C’est pourquoi Peuples Solidaires Jura et Peuples solidaires Doubs unissent leurs efforts pour une marche de Dole à Arc-et-Senans pour honorer l’œuvre de Pasteur et son héritage dans la perspective des Objectifs du développement durable.

Cette marche s’inscrit dans le programme « Jai Jagat 2021-2030 », une campagne mondiale pour la justice et la paix enracinée dans la pensée et la pratique de Gandhi.

Mercredi 20 juillet - Accueil à la gare de Dole

Visite de la maison natale de Pasteur

Spectacle : Lettres à Loulou par la compagnie des Universités populaires - Sous réserve
Hébergement en camping du Pasquier à Dole (liste des hôtels sur demande)

 

Jeudi 21 juillet - Dole - La Vieille Loye - Ounans (environ 17 km)

8h30 : départ du camping du Pasquier

Pause Visite des Baraques du quatorze (Forêt de Chaux) avec Alain Goy.
Soirée, repas confectionné par « Accueil Paysan », conférence-débat avec Alain GOY : : ODD 15 : Vie terrestre – la préservation de la Forêt
Hébergement au camping du Val d’Amour(liste des hôtels sur demande)

 

Vendredi 22 juillet - Ounans – St Cyr Montmalin – Arbois (matin 6 km – après-midi 7 km)

8h30 : départ du camping du Val d’Amour (Montbarrey) pour St Cyr Montmalin

Visite de la maison de Pasteur (ODD 3 : Santé / ODD 4 : Éducation / ODD 9 : Industrie / ODD 17 : Partenariats)
Pot d’accueil par la mairie
Soirée : La fresque du climat animée par Peuples solidaires Jura (ODD 13 : Lutte contre le changement climatique)
Dîner : Camping d’Arbois
Hébergement au camping des Vignes camping (liste des hôtels sur demande)
 

Samedi 23 juillet - Arbois - Montigny-lès-Arsures - Villers Farlay - Arc-et-Senans (matin 15 km – après-midi 7 km)

8h30 : départ du camping des Vignes.

Montigny-lès-Arsures : Vigne de Pasteur
Villers Farlay : Village de Jean-Baptiste Jupille, le deuxième vacciné contre la rage après l’Alsacien Joseph Meister
Saline royale d’Arc-et-Senans (ODD 4 : Éducation – ODD 17 : Partenariats)
Visite de la Saline, le deuxième demi-cercle des jardins (ODD 15 : Vie terrestre), exposition du peintre Charles Belle
Dîner à la Saline
22 h : Lux Salina
Hébergement au camping des Salines (liste des hôtels sur demande)

 

Les partenaires
Saline Royale d’Arc-et-Senans : accueil gratuit de la centaine de marcheurs, tarif préférentiel pour le spectacle.
Mairie d’Arbois

 

Informations pratiques

Il n’est pas obligatoire de faire toute la marche. Il est possible de s’inscrire uniquement à une ou plusieurs journées. La Marche peut être rejointe à n’importe quelle étape du parcours.

 

Tarifs :
Inscription : 30 € pour les personnes imposées, 10 € pour les non imposables (adhésion à Peuples Solidaires et assurance comprises).
Coût estimatif de journée : Restauration : 35 € et 6 € de camping.

 

Renseignements : FAQ / 03 81 82 17 89 / 06 83 44 70 23

Repost0
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 20:23

« Je tiens à réaffirmer que l’utilisation d’armes nucléaires, ainsi que leur simple possession, est immorale », déclare le pape François dans un message en anglais adressé à l’ambassadeur Alexander Kmentt, président de la première rencontre des États membres du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, qui se déroule du 21 au 23 juin 2022 à Vienne.


Le message a été lu aux participants par Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États et les organisations internationales.


Le pape souligne qu’« essayer de défendre et d’assurer la stabilité et la paix à travers un faux sentiment de sécurité et un ‘équilibre de la terreur’ … finit inévitablement par empoisonner les relations entre les peuples et entraver toute forme possible de véritable dialogue ». « La possession conduit facilement à des menaces d’utilisation, devenant une sorte de ‘chantage’ », ajoute-t-il.


Cette rencontre à Vienne, explique le pape François, « intervient à un moment qui appelle inévitablement une réflexion plus approfondie sur la sécurité et la paix ». Dans le contexte actuel, « parler ou prôner le désarmement peut sembler paradoxal à beaucoup », note-t-il. Cependant, « nous devons rester conscients des dangers des approches à courte vue de la sécurité nationale et internationale et des risques de prolifération ». Le pape « renouvelle avec insistance » son « appel à faire taire toutes les armes et à éliminer les causes des conflits par un recours inlassable à la négociation ».  « Ceux qui font la guerre …oublient l’humanité ! », réaffirme le pape.


Dans son message, le pontife rappelle que « la paix est indivisible, et pour être vraiment juste et durable, elle doit être universelle ». C’est un raisonnement « trompeur et contre-productif de penser que la sécurité et la paix de certains sont déconnectées de la sécurité et de la paix collectives des autres ».


Le Saint-Siège est « convaincu qu’un monde exempt d’armes nucléaires est à la fois nécessaire et possible », écrit le pape. « Dans un système de sécurité collective, il n’y a pas de place pour les armes nucléaires et autres armes de destruction massive. »

Le pape invite à « reconnaître un besoin global et pressant de responsabilité à plusieurs niveaux ». Cette responsabilité « est partagée par tous et se situe à deux niveaux : d’abord, au niveau public, en tant qu’États membres d’une même famille de nations; deuxièmement, sur le plan personnel, en tant qu’individus et membres d’une même famille humaine ».


Il convient, estime le pape François, que « ce traité reconnaisse également que l’éducation pour la paix peut jouer un rôle important en aidant les jeunes à prendre conscience des risques et des conséquences des armes nucléaires pour les générations actuelles et futures ».


Dans son message, le pape rappelle que « les traités de désarmement existants sont plus que de simples obligations juridiques » : « Ce sont aussi des engagements moraux fondés sur la confiance entre les États et entre leurs représentants, ancrés dans la confiance que les citoyens accordent à leurs gouvernements, avec des conséquences éthiques pour les générations actuelles et futures de l’humanité. »


Le pape souligne que « l’adhésion » aux « accords internationaux de désarmement et du droit international » et leur « respect » « ne sont pas une forme de faiblesse ». Au contraire, « c’est une source de force et de responsabilité puisqu’elle augmente la confiance et la stabilité ».


Le pape évoque les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki disant que ses « pensées vont aux Hibakusha, les survivants » de ces bombardements « et à toutes les victimes des essais d’armes nucléaires ».
 

En concluant, le pape François encourage les « représentants des États, des organisations internationales et de la société civile », à « promouvoir une culture de la vie et de la paix fondée sur la dignité de la personne humaine et la conscience que nous sommes tous frères et sœurs ». Pour sa part, écrit-il, l’Église catholique « reste irrévocablement engagée à promouvoir la paix entre les peuples et les nations et à favoriser l’éducation à la paix dans toutes ses institutions ». « C’est un devoir auquel l’Église se sent liée devant Dieu et devant chaque homme et chaque femme de notre monde », souligne le pape.

Repost0
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 21:40

Les équipes de la Communauté Mission de France du diocèse de Saint-Claude vous invitent à une Veillée Méditation-Louange avec Madeleine Delbrêl.


SAMEDI 2 JUILLET 2022 à 20 heures 30


Chapelle Saint- Etienne à Dole


                                                                                      
Veillée chantée par Stéphanie Lefebvre,

auteure du CD "Missionnaire sans bateau".


Les textes de Madeleine Delbrêl seront présentés

par Gilles François, prêtre du diocèse de Créteil,

postulateur de la cause en béatification de

Madeleine Delbrêl. 

 

Venez nombreux ! Participation au chapeau

RDV le 2 juillet pour une veillée méditations avec des textes de Madeleine Delbrêl
Repost0
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 13:05

La Société d'émulation du Jura 

 

propose 2 conférences avec

 

 Claude Isabelle BRELOT et Rémy Gaudillier

 

Samedi 18 juin à 15h, à Salins-les-Bains

 

Espace culturel Notre Dame

 

• Claude Isabelle BRELOT : Une châtelaine en politique, la baronne d'Aligny (1876-1909)

 

• Rémy GAUDILLIER : Quelques militantes jurassiennes de la mouvance PSU,  Citoyens du Monde et MPCDM.  "Je montre l'originalité de ces organisations où se rencontrent des militantes d'origines diverses, chrétiennes et laïques, dont par exemple Mme Tripier. Puis je retrace les parcours de Marie Fraignier, Marcelle Armand Robbe, Hélène Kocsis Adam et Pauline Chanut Deroche".

 

Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 12:54
Le mouvement de la paix organise des conférences en visio

Visioconférence “Guerre Russie-Ukraine : guerre redoutée ? Guerre acceptée ?” avec Daniel Durand

Ce mardi 7 juin à 19h00

Infos sur cette conférence en cliquant ICI

 

 

Visioconférence “Eurosatory : Contre Le Commerce des Armes et Pour le Climat”

Mercredi 8 juin à 18h30

Infos sur cette conférence en cliquant ICI

Le mouvement de la paix organise des conférences en visio
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 12:39

Soirée débat ce mardi 7 juin à 19h30

 

Bonjour à toutes et à tous,

Pour ceux et celles qui n'auraient pas encore eu l'information, ce soir aura lieu une soirée en ligne à partir de la question "En quoi la non-violence est une force d'action pour défendre les droits humains ?"

Nous aurons la chance d'échanger avec Pauline Boyer, militante avec Greenpeace et alternatiba, Danilo Rueda, défenseur des droits en Colombie, et Ogarit Younan, cofondatrice de l'université de la non-violence au Liban (AUNOHR). Un moment qui promet d'être riche en apports et en réflexion !

Pensez à vous inscrire sur ce lien : https://ouvaton.link/mooJyD


Et à faire circuler l'information !
Il est encore temps !

A bientôt,

Rachel Lamy

Pour Alternatives Non-violentes

 

 « En quoi la non-violence est une force d’action pour défendre les droits humains ? »

Mardi 7 juin à 19h30 - Soirée-débat « En quoi la non-violence est une force d’action pour défendre les droits humains ? » (en ligne), organisé par le  MAN et PBI, en partenariat avec NVXXI et ANV.

 

Pour cela, nous aurons le plaisir d'accueillir :

Pauline BOYER, militante écologiste, engagée avec Greenpeace et Alternatiba*, co-autrice du « Manifeste pour la non-violence », aux éditions Charles Léopold Mayer

Danilo RUEDA, défenseur des droits humains et représentant de l’ONG « Commission Inter-ecclésiale de Justice et Paix »** en Colombie

Ogarit YOUNAN, co-fondatrice de l’Université de la Non-violence (AUNOHR)*** à Beyrouth au Liban
 

Vous trouverez ci-après le lien d'inscription pour participer à cette soirée : https://ouvaton.link/mooJyD

Conflits armés, événements climatiques extrêmes (épisodes caniculaires générant des sécheresses aux forts impacts sur les cultures et la santé, fortes pluies et tempêtes générant des inondations impactant les vies et les habitats, etc.), actions d'accaparement des terres des paysans et exploitation intensive des ressources naturelles par les multinationales, démocraties malmenées (avec des entailles progressives aux libertés individuelles et publiques)…

Les conséquences pour les populations sont majeures et les droits humains (à l'alimentation, à la santé, à vivre en sécurité, au logement, à la vie privée, etc.) sont aujourd'hui menacés en de nombreux points du globe. Ces contextes de tension risquent encore de s'accroître plus le réchauffement climatique s'intensifie, avec autant de conséquences pour les droits humains.

Pourquoi la non-violence s'est déployée dans les organisations et mouvements citoyens ? Comment s'exerce-t-elle ? Quels en sont les expériences concrètes et leurs impacts ? En somme, quel est son « pouvoir » ?

Nous vous proposons de nous retrouver mardi 7 juin en soirée, pour échanger et débattre autour de ces questions et présenter ce qu'est la non-violence, différents champs d'action dans lesquels elle s'incarne et des expériences fortes d'actions et de mobilisations.

Nous commencerons la soirée par des présentations des structures organisatrices de l'événement et des intervenant.e.s. Ensuite, nous laisserons la parole aux trois intervenant.e.s et garderons un maximum de temps pour les questions et échanges.

 

Nous vous invitons à vous connecter quelques minutes avant le début, ce qui permet de s'assurer au plus vite de la qualité de la connexion et de lever les éventuelles problématiques rencontrées, car nous débuterons à l'heure pour avoir du temps pour les échanges et ne pas finir la soirée trop tard !

L'événement aura lieu en français. Une traduction Espagnol->Français et Français->Espagnol est prévue pour les hispanophones.

 

N'hésitez pas à relayer cet événement dans vos réseaux respectifs.

A bientôt !

 

* Alternatiba est un mouvement citoyen qui met en lumière les alternatives concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique, partout sur le territoire, et les relie. Avec son réseau de plus de 130 collectifs locaux et 10 bases de mobilisation, Alternatiba est un acteur incontournable de la mobilisation climat depuis 2013.

Greenpeace est une organisation internationale, présente dans 55 pays, et créée il y a une cinquantaine d'années, pour protéger l'environnement, la biodiversité et promouvoir la paix. Elle déploie des campagnes d'information (forêts, océans, agriculture, climat-énergie) reposant sur des travaux scientifiques et enquêtes techniques, recherche et élabore des solutions, favorise la mobilisation et la mise en place d' actions citoyennes.

Alternatiba et Greenpeace ont au coeur de leurs actions, les principes de non-violence.

Pour plus d'informations : https://alternatiba.eu/ et https://www.greenpeace.fr/

 

** La Commission inter-ecclésiale de Justice et Paix soutient des expériences concrètes de recherche de vérité, de justice et de réparation, et de solutions politiques négociées au conflit armé interne.

Le travail de la Commission se concentre sur la protection globale du territoire, sur la restitution des propriétés des personnes afro-descendantes, indigènes et métisses, sur la protection de l'utilisation traditionnelle des terres et de la biodiversité, sur l'affirmation des droits face à l'industrie des agrocarburants et ses conséquences sur la sécurité alimentaire, et dénonce également les exactions commises par les groupes armés impliqués dans le conflit en Colombie.

Pour plus d'informations : https://www.justiciaypazcolombia.com/ et https://pbi-france.org/country-groups/pbi-france/projets/colombie/commission-interecclesiale-justice-et-paix-cijp

 

*** AUNOHR (Academic University for Non-Violence and Human Rights) est la première université dédiée à la non-violence et aux droits humains créée en 2014 à Beyrouth au Liban. Les étudiants formés sont des femmes et des hommes de tous âges, venant de tous les pays arabes, et ayant des secteurs d'activités et professions divers et variés. Trois niveaux de formations existent actuellement : Master, Diplôme Universitaire (DU) et Certificats de formation spécialisée pour des matières de courte durée. Avec au choix plusieurs spécialisations : Education / Communication non-violente et médias / Training / Conflits et médiation / Théâtre non-violent / Sociologie et planification de la citoyenneté / Droits de l’Homme / Philosophie politique de la non-violence et stratégies civiles / Culture de la non-violence et des droits humains y compris religions et non-violence.

Pour plus d'informations : www.aunohr.edu.lb

et https://www.pressenza.com/fr/2021/11/liban-universite-non-violence/

 

Repost0

Présentation

  • : Lulu en camp volant
  • Lulu en camp volant
  • : Lucien Converset, dit Lulu est prêtre. A 75 ans, il est parti le 25 mars 2012 avec son âne Isidore en direction de Bethléem, où il est arrivé le 17 juin 2013. Il a marché pour la paix et le désarmement nucléaire unilatéral de la France. De retour en France, il poursuit ce combat. Merci à lui ! Pour vous abonner à ce blog, RDV plus bas dans cette colonne. Pour contacter l'administrateur du blog, cliquez sur contact ci-dessous.
  • Contact

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sous les articles. Les commentaires sont modérés avant publication. C'est-à-dire que tout commentaire injurieux, insultant publicitaire ou inadéquat n'est pas publié Merci.

Recherche

Désarmement nucléaire

Journée de jeûne pour demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France,

tous les 1ers lundis du mois de 14h à 17h en hiver, de 16h à 18h en été, à Dampierre (39) avec un temps de partage et de réflexion animé par Lulu.

Et commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki entre les 6 et 9 août, chaque année.

L'anti-pub

Les pubs sur les blogs ou les sites que vous consultez sont trop agressives ? Il existe un moyen de respirer à nouveau, en téléchargeant le pare-pub Adblock Plus (clic). Vous ne supprimerez pas les pubs imposées, mais vous ne les verrez plus.