Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2023 6 28 /01 /janvier /2023 22:06

Dampierre le 22 janvier 2023

 

« L’AVENTURE COMMENCE À L’AURORE DE CHAQUE MATIN » (Jacques BREL)

 

C’est une étonnante aventure dans laquelle nous nous sommes engagés, membres du MANV (le Mouvement pour une Alternative Non-Violente) et de l’ADN (Agir pour le Désarmement Nucléaire) Et comme le chante Jacques BREL, l’aventure peut commencer très tôt le matin.
C’est ce qui vient de nous arriver « chaque matin » de ce week-end où nous célébrons le deuxième anniversaire du TIAN (le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires)

 

« ARRÊTER DE PIÉTINER LES ÉTOILES »


Chers amis, tout ce qui nous a été apporté et offert durant ces jours, je souhaiterais vous le communiquer, car il est dit dans un proverbe que « tout ce qui n’est pas donné est perdu ».
J’ai donc ramassé ce qui m’a paru être des trésors. Ils étaient tombés par terre. Et un jour, un ami m’a dit d’arrêter de piétiner les étoiles.
Depuis que la guerre a été déclenchée en Ukraine, beaucoup de médias nous bombardent d’informations justifiant l’envoi sur le terrain d’armements très lourds, et aujourd’hui des chars de combats. Rares sont les médias qui nous aident à découvrir le marché juteux, honteux parce qu’inhumain, que réalisent dans notre pays la France, les fabricants et trafiquants d’armes. N’est-il pas clair que le président de notre république profite de cette ambiance pour justifier l’augmentation du budget militaire et nucléaire de notre pays bientôt proposé ou plutôt imposé à notre parlement.
Heureusement que se lèvent des femmes et des hommes, des jeunes qui appellent à être des jardiniers de la Paix. En semant la Paix et en la plantant de nos mains dans les sillons du champ de notre existence, nous espérons enrayer ce commerce de mort. Elle est belle notre capacité d’inventer et réaliser des actes non violents qui génèrent la Paix.

 

LES CRIS DES EXCLUS ENTENDUS DANS LES CERCLES DE SILENCE


Etonnant ce qui s’entend et se comprend lorsque quelques poignées de personnes réalisent un cercle de silence un samedi matin en solidarité avec ceux qui n’ont ni papiers ni paroles qui leur permettent d’être reconnus comme étant des membres de l’Humanité.
Quelle plantation effective de la Paix et quel enracinement des exclus de la TERRE, quand des mains d’enfants plantent un petit Ginkgo Biloba dans un jardin communal devant une maison ouverte à tous.
C’est ce qui vient de se passer devant le portail de l’abbaye d’Acey durant la journée internationale de la Paix, le 1er janvier 2023. J’ai un peu plus compris ce jour-là que pour faire disparaître la violence générée par nos engins nucléaires, il me fallait aussi enlever la violence de mes paroles et de mes comportements.

 

POUR TOUT LE MONDE


Et j’ai vraiment envie de recommencer ce qu’avec quelques amis de l’association ADN ( Agir pour le Désarmement Nucléaire » nous avons vécu ce samedi 21 janvier 2023. Pour nous et nous voulons que ce soit pour tout le monde, nous sommes à la veille du jour anniversaire de l’entrée en vigueur du TIAN (le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires) reconnu et paraphé par plus de 50 états de l’ONU, il est entré en exercice le 22 janvier 2021.
Tous les états du monde sont obligés de se démunir des bombes et engins, porteurs de ces têtes nucléaires (avions, sous-marins, entreprise de fabrication) de tout ce qui concourt à la commercialisation de ces engins à même d’annihiler l’Humanité.

 

JAMAIS AVEC NOTRE ARGENT


Durant les journées de jeûnes-actions, au cours de nos réunions en début de mois, nous avons constaté que la presque totalité des banques de notre pays, la France, alimentent la construction des lieux et instances fabriquant ces armes de destruction plus que massive.
En juillet 2017 ICAN (la campagne internationale pour interdire les armes nucléaires) recevait le prix Nobel de la Paix décerné à tous ses membres. Notre association ADN étant affiliée à ICAN nous avons humblement reçu le prix Nobel de la Paix. Nous nous devons de continuer ce que grâce à d’autres nous avons commencé de découvrir. C’était devant les banques où nous avions déposé notre argent que nous devions manifester notre refus de continuer à participer à la fabrication des armes nucléaires, « Jamais avec notre argent » nous ne laisserons notre état fabriquer ces engins de mort. 

 

LA FRANCE DOIT ADHÉRER AU TIAN


Malgré le froid vif qu’il faisait ce samedi matin 21 janvier 2023, un profond enthousiasme nous habitait d’essayer de partager nos convictions avec les gens qui passaient devant le Crédit Agricole ou la BNP Paribas, c’est là que nous avions déployé notre banderole : « la France doit adhérer au TIAN »… « L’argent que nous déposons dans ces banques, doit servir à arrêter la faim dans le monde », sinon nous changeons de banque, rien de plus simple.

 

IL EN VA DE L’AVENIR DE NOTRE HUMANITÉ


Notre ami journaliste Christophe MARTIN nous avait rejoints. Sentir que ce qui vous travaille et vous passionne est écouté et va probablement être écrit et publié dans la presse locale contribue beaucoup au maintien de la dynamique d’une action et au partage de la conviction qu’il en va de l’avenir de notre Humanité. Quand est-ce que l’article de notre ami paraitra ? Sera-t-il respecté par la rédaction ? Habités de ces questions nous étions allés boire un chocolat chaud chez MUMU place aux fleurs.

 

ENCORE PLUS BEAU QU’UN DIAMANT


A Jeannot et à moi c’est un cadeau à multiples facettes qui nous est offert à l’aurore de ce matin du jour anniversaire du TIAN. En allant chercher le pain et de quoi déjeuner à l’épicerie boulangerie, Jeannot a aussi acheté le journal « le Progrès-Dépêches »
Du fait que ma vue a beaucoup baissé, c’est Jeannot qui est rapporteur des nouvelles imprimées dans le journal. Pendant ce temps-là, sans faire de bruit, je fais griller le pain sur les braises de notre feu de bois.

 

DOLE : UN RASSEMBLEMENT CONTRE LES ARMES NUCLÉAIRES


Et voilà que s’instaure comme une intensité de cet instant. Jeannot et moi tout simplement nous conjuguons nos actions sans trop le savoir. Jeannot lit les gros titres du journal en les chantonnant… Et moi je viens de demander en balbutiant les paroles du Notre Père, que l’Esprit souffle sur les glaiseux que nous sommes, comment acter que tous les enfants de l’Humanité accèdent dignement à leur part de pain. Et au moment où je tourne la grille pour que le pain soit bien grillé de l’autre côté, Jeannot tourne une page du journal aussi et je l’entends s’exclamer : « Dole, un rassemblement contre les armements nucléaires »
Quel merveilleux cadeau !
L’annonce de notre action d’hier matin est écrit dans le journal d’aujourd’hui, jour anniversaire de l’événement que nous commémorons : le TIAN.
Et du fait que je ne peux plus bien lire, qui est-ce qui va me permettre d’accéder à l’audition d’un tel événement ? Jeannot !
Jeannot a appris à lire il y a 50 ans dans le sillage de la méthode de Maria MONTESSORI pratiquée par la sœur Madeleine CRESPIN à l’école Jean BOSCO 27 rue Pasteur à Dole… Cette école a permis à un nombre important d’enfants en grandes difficultés de prendre leur vie en mains. Je suis émerveillé de voir comment les graines de non-violence, ensemencées dans le terreau de l’existence de ces jeunes, ont poussé. Les fruits qu’elles ont donnés ont goût et saveur d’espérance.
Les banques devant lesquelles nous avons manifesté sont à quelques centaines de mètres de cette école. Les directeurs de ces banques entendront-ils ce que Jeannot me lit ?

 

« TOUT CE QUI N’EST PAS DONNÉ EST PERDU »


En écoutant Jeannot me communiquer l’événement de la naissance du TIAN « à l’aurore de ce matin-là » je découvre que ce qui vient de m’être offert par Jeannot, je ne vais pas pouvoir le garder rien que pour moi. Je vais me mettre à ramasser et écrire ce dont je viens d’être témoin et un peu artisan, vous allez vous aussi ne pas le garder pour vous. Il me revient que tout ce qui n’est pas donné est perdu.
Quelle humble audace nous habite de continuer à croire que c’est par ces moyens-là que nous allons contribuer à barrer la route à la violence… nucléaire et bancaire.
« Le peu que tu peux, le tout petit peu que tu peux, fais-le » Ça pourrait bien être Théodore MONOD qui a dit ça. Et il l’a fait.

Article du Progrès

Article du Progrès

Repost0
13 janvier 2023 5 13 /01 /janvier /2023 20:55
Repost0
3 janvier 2023 2 03 /01 /janvier /2023 13:34
Temps fort à l'abbaye d'Acey en ce 1er janvier 2023

Quelle chance d'avoir participé à ce temps fort : la plantation d'un petit arbre, un tout petit arbre, frêle, fragile à l'abbaye d'Acey. Il a été planté là où un autre arbre avait planté ses racines. Celui-ci a fini sa vie d'arbre, et le petit ginkgo va laisser pousser ses racines à travers les racines orphelines du grand chêne qui est tombé. 

 

Le petit arbre planté est un ginkgo biloba. Des traces de ses plus anciens ancêtres datent de plus de 270 millions d'années ! Incroyable ! Quelques rares espèces en Chine ont jusqu'à 3000 ans. et plus souvent 1000 ans Et puis, ce qui est marquant, l'un d'eux a survécu à 1 km de l'hypocentre de l'explosion de la bombe nucléaire d'Hiroshima le 6 août 1945. D'autres ont été les premiers arbres à repousser après ce cataclysme nucléaire. *

 

Cet arbre, aussi ancien, aussi résistant a été choisi comme symbole par l'association "Agir pour le Désarmement Nucléaire de Bourgogne-Franche-Comté". 

 

Les moines ont réfléchi avec les responsables de cette association sur l'opportunité de planter cet arbre, là, à l'abbaye d'Acey. Et c'est la journée de prière pour la paix qui a été choisie pour le planter. 

J'ai été très marquée par le nombre de participants, les messages qui ont été lus, par les chants de paix interprétés par la chorale "pour le plaisir" de Pirey, avec la douce voix de la jeune Anouchka qui a des origines russes, par la belle ambiance de fête autour de ce petit arbre planté dont il faudra prendre soin, comme nous devons prendre soin de la paix. 

 

Dans cette page, vous trouverez quelques photos, et les messages lus par Pierre, président de l'association ADN à la suite de Lulu Converset, par Antoinette, présidente d'honneur, et par frère Godefroy, abbé de l'abbaye. 

 

Ceux qui n'ont pas pu se rendre présent ce jour-là pourront s'imprégner de ces messages de paix. 

Elisabeth Lamy

* infos trouvées sur wikipédia

Pierre Jacquin-Porretaz

Pierre Jacquin-Porretaz

Tout d'abord, meilleurs vœux à toutes et à tous pour cette année 2023, et merci de votre présence réconfortante.

Très vifs remerciements aux membres de la communauté d'Acey, et son représentant l'abbé Godefroy, pour leur tolérance qui malgré nos erreurs et nos manques, ont cependant donné une visibilité à notre association ADN. 

Nous agissions dans la non-violence pour le désarmement nucléaire de la France. Si vous êtes convaincus par notre action, venez nous rejoindre à Dampierre où nous nous réunissons tous les 1ers lundis du mois dans une salle communale pour œuvrer au désarmement nucléaire. 

 

Théodore Monod affirmait, après les bombardements dévastateurs d'Hiroshima et Nagasaki d'août 1945 : "Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, l'ère nucléaire". Les tensions actuelles mondiales nous prouvent, si nécessaire que sa prédiction était et reste d'une grande actualité. Il précisait que le dicton : "Si vis pacem para bellum, si tu veux la paix, prépare la guerre" était inacceptable car depuis l'origine du monde, nous sommes en guerre contredisant de fait cette affirmation. Il proposait : "Si vis pacem para pacem - si tu veux la paix, préparer la paix."

 

L'être humain est sorti des cavernes, mais n'est toujours pas sorti des casernes, ni de la guerre en engouffrant des sommes considérables : 100 milliards d'euros par an au niveau mondial pour détruire efficacement l'humanité. 

 

Mais quelques irréductibles Franc-Comtois et Bourguignons avec leur micro-association font pousser cet arbre mythique en signe de PAIX pour l'humanité. Nous faisons partie d'ICAN (Campagne Internationale pour abolir les Armes Nucléaires) prix Nobel de la PAIX en 2017. L'utopie n'est pas irréalisable, elle ne demande juste qu'à être réalisée. 

 

Dans ce terreau, la graine de ginkgo perce. Alors vive l'optimisme, vive la PAIX mondiale.

 

Je laisse maintenant la parole à la personne qui parmi ses luttes a beaucoup œuvré avec Lulu depuis plusieurs mois pour qu'un ginkgo soit planté dans ce havre de paix qu'est l'abbaye d'Acey. Avec son dynamisme et sa ténacité de Savoyarde accompagné de son tact féminin, elle y a réussi, épaulée par tous les membres d'A.D.N.

 

Merci à tous et longue vie à ce nouveau symbole de PAIX. 

J'appelle notre présidente d'honneur, Antoinette Gillet. 

 

Pierre Jacquin-Porretaz

 

Antoinette Gillet

Antoinette Gillet

1er janvier 2023
Journée mondiale de la paix
Plantation du Ginkgo biloba à l’abbaye d’Acey


Il y a une semaine, la communauté d’Acey accueillait dans ses murs Le Prince de la Paix, enfant fragile et sans défense, qui depuis 2000 ans nous invite à nous désarmer.
Merci à Père Godefroy et à ses frères d’accueillir aujourd’hui l’arbre de la Paix, le Ginkgo biloba survivant de la bombe atomique d’Hiroshima.

Avec tous les amis d’ADN, je voudrais saluer, et remercier les Maires du territoire qui ont répondu à notre invitation. Leur présence est déterminante :
Vous êtes le premier échelon de la démocratie, et vous détenez un pouvoir considérable de prise de conscience : par l’information que vous pouvez communiquer au sein de votre Conseil municipal, les habitants de notre région vont apprendre qu’à une cinquantaine de kms de chez eux, au CEA Valduc , sont entreposées et entretenues 190 ogives nucléaires : menace redoutable pour la sécurité de tous.
Chacune de ces ogives présente une puissance 5 fois supérieure à la bombe d’Hiroshima. Elle peut donc tuer un demi-million de personnes. 
Mais jamais les citoyens que nous sommes n’ont été informés du risque qu’ils encourent, et n’ont pu donner leur avis sur ce qu’on appelle « la dissuasion nucléaire » : le choix de tuer en notre nom des milliers de civils, hommes, femmes et enfants.

 

Le budget 2023 vient d’être voté par le parlement : 
Au moment où tous les territoires s’inquiètent de la dégradation du service de santé,
Au moment où la guerre d’Ukraine alimente l’inflation et frappe les plus pauvres d’entre nous, il n’y a pas eu de débat sur les 4 milliards d’euros dédiés dans ce budget à l’armement nucléaire.


Chers amis Maires, vous avez ce pouvoir d’information, et d’interpellation que le préfet devra relayer auprès du chef de l’état.
•    Vous pouvez demander que soit organisé un débat public à l’échelon national.
•    Vous pouvez demander que la France ne soit plus une des 7 puissances de destruction massive, et qu’elle signe le traité d’interdiction des armes nucléaires.
•    Vous pouvez planter cet arbre magnifique que nous célébrons aujourd’hui, et organiser autour de lui une fête annuelle pour la paix, le 22 janvier, par exemple, jour de la signature du TIAN. Ou bien à l’automne, en cueillant avec les enfants les écus d’or, messages de non-violence et de volonté de paix.


Pour votre message et pour votre engagement,
Chers frères d’ACEY, chers amis élus, chers militants
Merci et bonne année


Communes ayant déjà planté un ginkgo biloba pour le désarmement nucléaire : 
Dampierre(39), Pesmes (70) Saligney, St Maur, Vevy, Brevans, Petit-Mercey (39) Besançon (25).


Antoinette Gillet

Père Abbé d'Acey

Père Abbé d'Acey

Chers Amis, chers voisins,


Nous voici réunis, nombreux, en ce premier jour de l’année, autour d’un arbre de Paix, dans cette initiative conjointe entre l’association ADN qui lutte pour le désarmement nucléaire, et notre communauté monastique. Commencer l’année en plantant un arbre c’est un acte de d’espérance, et c’est certainement bien la commencer. Nous nous souvenons aussi que ce jour est la journée mondiale de prière pour la paix. 
Nous sommes aussi un peu intimidés face à cet arbre, un peu balbutiant pour ce rituel millénaire et toujours neuf qui nous rassemble aujourd’hui, militants, moines, élus, et vous tous citoyens d’alentour. Nous nous demandons comment cela va-t-il se faire ? Est-ce que vraiment la Paix peut être plantée ? Et saurons-nous prendre soin de ce plant ?


Pourtant, nous le sentons bien, il y a, en nos cœurs, cette espérance un peu folle, mais plus forte que tout, cette profonde aspiration à la paix. Et la paix a besoin de témoins, de prophètes, et vous en êtes, militants d’ADN. Parce que le cœur de l’homme recèle aussi d’autres voix qui crient violence, rapine, vengeance, et que même la justice que nous prétendons imposer, et surtout quand nous le faisons par les armes, s’inscrit toujours dans un cycle de vengeances et de violences, et apparaît souvent une suprême injustice au parti adverse.

 

« Il nous faut défricher en nos cœurs des clairières de paix », disait Etty Hillesum, cette jeune femme juive, à la fois athée et travaillée de lumière, témoin d’humanité au milieu de la barbarie nazie qui l’a emportée à Auschwitz. 


Pour nous moines, chercheurs de Dieu, avec et pour nos frères et sœurs en humanité, la vie commune est le lieu où notre désir de paix est sans cesse confronté à notre propre violence. Vous connaissez sans doute les moines de Tibhirine, nos frères proches, qui dans la tourmente de la guerre civile algérienne, ont été jusqu’au bout, par leur simple présence, des témoins d’humanité, d’une paix et d’une amitié possible. Confrontés à l’horreur quotidienne de cette guerre, menacés, ils priaient pour la paix, avec la conscience qu’ils ne pouvaient demander de désarmer les violents sans demander d’abord d’être désarmés eux-mêmes, de désarmer leur propre cœur, leurs propres peurs, et leurs convictions mêmes. « Désarme-moi, désarme-nous, désarme-les ». Telle était devenue leur prière, et telle peut devenir la nôtre dans notre monde déchiré.
Seul celui qui aurait totalement éteint en lui les germes de haine et de violence, devient en vérité bâtisseur de paix et source de paix. Le Christ pour nous est la Paix. La Paix est le don de celui qui a traversé jusqu’à l’ultime conséquence la violence, l’injustice, la torture et, parce qu’il a traversé jusqu’à la mise à mort, il a éteint la haine en allant jusqu’au bout de l’Amour. 
Toute guerre, toute violence trahit la voix intérieure qui nous invite à la paix et à la fraternité. Les armes signent l’échec des mots, le refus d’une parole échangée, d’un dialogue. Mais l’arme nucléaire à cause même de sa capacité destructrice sans égale en souligne la dimension suicidaire, et c’est toujours l’humanité que l’on tue en soi avant de la tuer dans l’autre. Utiliser, mais aussi posséder l’arme nucléaire est profondément immoral a redit le pape François, quelques temps après le début de l’invasion russe en Ukraine. Cette arme et toute arme de destruction massive paralyse le dialogue et sape la confiance qui en est la condition. Elle impose un chantage odieux et fou, que démentissent les 200.000 morts de Hiroshima et Nagasaki. C’est à eux et à toutes les victimes de la guerre que nous pensons en plantant ce ginkgo biloba, comme un symbole de paix.
Nous voulons à travers cet arbre planté ensemble nous laisser ramener à notre tâche d’humanité, notre mission de veilleur et d’éveilleur de paix. Dans le contexte actuel du conflit ukrainien, la voix de la paix par le désarmement apparaît à beaucoup utopique. Mais l’isolement campé sur la posture nucléaire, sur la bombe, qui prétend édicter qui est légitimement propriétaire de l’arme, attise appétits et frustrations, et surtout renie les idéaux d’humanité que nous prétendons défendre. Elle finit même par sanctuariser les agressions les plus cyniques. Tout homme, toute femme, tout peuple a droit à la paix, et ce droit de tous nous oblige à la bâtir ensemble et pour tous, dans le choix de la justice et du dialogue. Seule la conscience d’une dignité commune au sein de la famille humaine peut nous faire prendre le chemin de la Paix, dans l’esprit d’Assise que le pape Jean-Paul II avait inauguré en 1986, invitant tous les grands responsables religieux à se rassembler et prier pour la paix.
Aujourd’hui je vous propose, dans ce même esprit, de retrouver les mots de cette prière ancienne et toujours neuve, qui nous rappelle que c’est comme fils et filles du même Père que nous sommes en vérité frères et sœurs. Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que 

Frère Godefroy, Abbé d'Acey
 

Temps fort à l'abbaye d'Acey en ce 1er janvier 2023
Temps fort à l'abbaye d'Acey en ce 1er janvier 2023
Temps fort à l'abbaye d'Acey en ce 1er janvier 2023
Temps fort à l'abbaye d'Acey en ce 1er janvier 2023
Repost0
23 décembre 2022 5 23 /12 /décembre /2022 00:20

Ecoutez Pierre Jacquin, président de l'association Agir pour le Désarmement Nucléaire, parler de la plantation du ginkgo biloba à Acey sur les ondes de RCF Jura.

Repost0
2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 15:32

Le désarmement nucléaire doit avoir lieu maintenant !


Rejoignez-nous !

Du 6 au 9 août 2022, des actions et des jeûnes sont organisés dans plusieurs villes de France (Bordeaux, Dampierre, Dijon, Épinal, Mont Saint-Michel, Tours) et dans six autres pays (Allemagne, Côte d’Ivoire, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Nigéria, Royaume-Uni). Les participants se réunissent en solidarité avec les victimes des bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki et celles des plus de 2 000 essais nucléaires. Ils s’engagent pour que la France adhère au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

 

Le nucléaire — militaire comme civil — crée une insécurité majeure sur notre planète, comme le soulignent la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine le 24 février 2022.

 

Or, depuis l’entrée en vigueur le 22 janvier 2021 du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), les armes nucléaires sont illégales au regard du droit international. Le TIAN — adopté par 122 États à l’ONU en 2017 — interdit la possession, la fabrication, l’usage et la menace d’utilisation des armes nucléaires, donc la stratégie de « dissuasion nucléaire ». Un traité que les neuf puissances nucléaires et leurs alliés refusent de considérer au mépris du respect de la démocratie internationale et de leurs propres engagements internationaux pris notamment dans le cadre du Traité sur la non-prolifération (TNP), dont la dixième Conférence d’examen se déroule au siège de l’ONU à New York (du 1er au 26 août).

 

En effet, l’article VI du TNP, entré en vigueur en 1970, demande aux États membres de « s’engage[r] à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire ».

 

Du 6 au 9 août, ces quatre jours d’actions seront également l’occasion d’interpeller Emmanuel Macron qui vient d’annoncer une nouvelle augmentation des dépenses militaires, dont 13 % sont consacrées à la maintenance et au renouvellement de l’arsenal nucléaire ; soit 5,3 milliards d’euros en 2022.

 

Programme à Dampierre :

 

ADN (Agir pour le Désarmement Nucléaire)
organise du 6 au 9 août 2022 à Dampierre (39)
Partages et échanges d’informations autour de l’arme nucléaire.

 

Place de l’église : Expositions, conférences-débats

- samedi 6 : 16h, Rachel Lamy animera un débat sur les ventes d’armes
- dimanche 7 : 14h, Rachel Lamy présentera les Brigades Internationales de Paix
 - lundi 8 : informations et documentations près des stands

 

Salle des Fêtes : projection de films

- mardi 9 : 14h30, ‘Gerboise Bleue’ sur les essais nucléaires en Algérie
              17h30, ‘La Bombe’, la dissuasion nucléaire est-elle un gage de paix

 

 

 

Programme DIJON et CEA Valduc :

 

- 6 août : Rendez-vous est donné devant le CEA Valduc à 11 h, pour la commémoration d'Hiroshima, lectures, prise de paroles, chants … Covoiturage départ à 10 h de Dijon, retour vers 13 h ou 14 h suivant la météo.

- 7 et 8 août : stand d'information place de la République à Dijon de 10 à 17 h. Film en soirée.

- 9 août : 11 h Commémoration de Nagasaki à 11 h place de la République,

12 h collation de rupture de jeûne à la Mairie de Dijon, salle d'attente des mariages.

Programme, renseignements, inscriptions : J-Marc au 06 14 24 86 96.

Repost0
22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 15:11
Quatre jours d’actions pour le désarmement nucléaire !

PARIS, MONTPELLIER, DIJON, BREST, TOURS, CHERBOURG...

Lundi 6 août 2018 / Jeudi 9 août 2018


Du 6 au 9 août 2018, entre l’anniversaire du bombardement d’Hiroshima et celui de Nagasaki, 4 jours de « jeûne-action » sont organisés dans plusieurs villes de France (Paris, Montpellier, Dijon, Brest, Tours, Cherbourg, etc.). En Allemagne et en Angleterre d’autres jeûnes-actions sont en lien avec nous. Il s’agit d’interpeller l’opinion publique en organisant des actions de rue (clown-activisme, die-in, commémoration, etc.), des conférences, des projections de film, etc.

Nous organisons ce jeûne depuis plus de 30 ans, mais, cet été, nous serons d’autant plus actifs que nous avons reçu le Prix Nobel de la Paix 2017. En effet, nous sommes membres de ICAN (Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires) à qui revient la signature d’un traité d’interdiction des armes nucléaire voté à l’ONU par 122 pays en décembre dernier.

Cet été, du 6 au 9 août, rejoignez-nous pour continuer à sensibiliser les décideurs et les citoyens du monde entier.

 

Info publiée sur le site "Sortir du nucléaire" où vous pouvez vous inscrire.

 

Dans le Jura, comme depuis 2013, ce sera à Dampierre avec le mouvement ADN. Le programme bientôt sur ce blog, et pour avoir plus de renseignements écrivez à l'adresse du mouvement :  association2018adn@gmail.com

 

Repost0

Présentation

  • : Lulu en camp volant
  • Lulu en camp volant
  • : Lucien Converset, dit Lulu est prêtre. A 75 ans, il est parti le 25 mars 2012 avec son âne Isidore en direction de Bethléem, où il est arrivé le 17 juin 2013. Il a marché pour la paix et le désarmement nucléaire unilatéral de la France. De retour en France, il poursuit ce combat. Merci à lui ! Pour vous abonner à ce blog, RDV plus bas dans cette colonne. Pour contacter l'administrateur du blog, cliquez sur contact ci-dessous.
  • Contact

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sous les articles. Les commentaires sont modérés avant publication. C'est-à-dire que tout commentaire injurieux, insultant publicitaire ou inadéquat n'est pas publié Merci.

Recherche

Désarmement nucléaire

Journée de jeûne pour demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France,

tous les 1ers lundis du mois de 14h à 17h en hiver, de 16h à 18h en été, à Dampierre (39) avec un temps de partage et de réflexion animé par Lulu.

Et commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki entre les 6 et 9 août, chaque année.

L'anti-pub

Les pubs sur les blogs ou les sites que vous consultez sont trop agressives ? Il existe un moyen de respirer à nouveau, en téléchargeant le pare-pub Adblock Plus (clic). Vous ne supprimerez pas les pubs imposées, mais vous ne les verrez plus.