Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 09:54

Caroline a été baptisée le 18 mai 2013. Dans son blog, elle raconte sa rencontre avec Lulu.

 

Suite à mon baptême j'ai eu une autre évidence je devais acheter un terrain pour construire une maison... Une maison, mon refuge notre refuge... Ce terrain qui me fût " donné " se situe à côté du Carmel des petites sœurs à Saint-Maur !!

Ce samedi 21 juin 2014 je travaille sur mon terrain et je dois me rendre à Lons chercher quelques matériaux !! Il fait très très chaud ce jour-là et en descendant la côte de Montaigu, avec mon petit camion benne, je vois un vieux monsieur torse-nu avec son tee-shirt sur la tête, assez maigre marchant, et montant le long de la route... Je me suis sentie attirée par cet homme et je me disais "les gens doivent penser que c'est un "fou" par cette chaleur de marcher ainsi !!

En prenant mon matériel à Lons je ne pensais qu'à lui et j'avais hâte de revenir car je voulais le retrouver sur le chemin...

 

Et il était là sur la petite route menant à Saint-Maur, il était assis sous un arbre et il lisait un livre...J'eus comme une fraîcheur, du bonheur qui venait en moi !!

Je suis allée décharger mes matériaux et bien sûr troublée comme je l'étais j'avais oublié des choses, je devais repartir sur Lons, ce que je fis en me dépêchant !! Je me disais pourquoi je ne me suis pas arrêter lui parler, pourquoi... pourquoi !!! Je suis assez timide et j'avais peur, je ne savais pas comment faire pour l'aborder... Ce n'est pas si simple, mais c'était plus fort que moi il fallait que je lui parle, je me mis à prier pour qu'il n'ait pas disparu à mon retour !!!

 

Et ......Il était là !! Juste devant mon terrain, marchant de retour du Carmel, je me suis arrêtée à sa hauteur avec mon camion et naturellement, tout était simple à ce moment la fenêtre ouverte il vînt vers moi, me serre la main et moi d'une petite voix commence " Bonjour, je vous ai vu marchant depuis Montaigu vous venez d'où comme cela ? "

Et ce vieil homme me regarde et il est heureux de me voir, il est plein d'amour et je le ressens si fort !! Alors il commence une étrange histoire en me parlant d'un âne aux longues oreilles, d'un voyage à pieds jusqu'à Bethlehem!!

Il me demanda mon prénom et si j'habite ici. Il me dit que suis alors la gardienne des petites sœurs et il me dit cette phrase que je n'oublierai jamais " Mon âne m'a dit " n'oublie pas les bienfaits de la marche "

Cette rencontre me bouleversa, je suis allée m'asseoir sous mon arbre sur mon terrain et je me suis mise à pleurer, de joie de tout à la fois... Je venais de rencontrer Dieu à travers cet homme !!

Depuis j'ai appris que ce vieil homme se prénomme Lucien ou Lulu !!

 

Ecrit par Caroline Gardaz et publié sur son blog  le 7 janvier 2016.

 

Photo prise lors de la plantation du Gingko Biloba

Photo prise lors de la plantation du Gingko Biloba

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 10:10

J’ai eu l’immense joie de passer quelques jours à Jérusalem avec Lulu et de l’accompagner pour « lui ouvrir la route » entre Jérusalem et Bethlehem.

Bénévole depuis quelques années à la Maison d’Abraham à Jérusalem, j’ai retrouvé Lulu en pleine forme dans cette maison de pèlerins du Secours Catholique. Nous ne nous étions pas revus depuis 35 ans. Des retrouvailles pleines d’émotions et de joie !

 

Maison-d-Abraham.jpg

  Maison-d-Abraham-copie-1.jpg

 

Lulu m’a raconté son arrivée à Haïfa où il débarqua sans Isidore resté à Athènes. Il fût tout d’abord refoulé par les autorités israéliennes. L’intervention de Valérie, épouse d’un diplomate, lui a permis de se sortir de cette fâcheuse situation.

 

C’est avec une ânesse qu’il prénomma Joséphine qu’il put rejoindre la maison de l’Oasis à Tibériade chez Annick et Georges (originaire de Besançon). oasis.jpg

 

Lulu-et-Josephine.jpg 

Après une nuit de repos il reprit les routes de la Galilée en direction de Jérusalem, en passant par Jénine et Naplouse. Il dut alors se séparer de Joséphine car ses sabots trop usés ne lui permettaient pas de poursuive le chemin. Lulu l’offrit de bon cœur à une famille palestinienne qui l’avait accueilli.

 

sur-la-route.jpg

 

J’ai eu le plaisir de servir de guide dans Jérusalem et ses environs et lui de m'évoquer les Ecritures Saintes avec son style qui me convenait parfaitement.

Très vite, je me suis aperçue que Lulu ne savait plus gérer le temps. Nous avions des impératifs horaires à respecter et c’est pourquoi il me fallut m’imposer comme gardienne du temps ! Heureusement Lulu était très obéissant. Dans la phonétique arabe, le U se prononce OU, Lulu était appelé Loulou par le personnel palestinien. 

 

Sur sa demande, nous nous sommes rendus le 13 juin à Abu Gosh et avons évoqué le chemin d’Emmaüs, puis nous nous sommes dirigés à l’Abbaye de Latroun, pour y saluer des moines trappistes, Frère Marie Bernard et Frère René, amis de Jean Marie Muller. Appartenant à la même communauté des moines de Tibhirine, nous avons commémoré ce drame avec l'un d'entre eux. Puis nous sommes repartis avec une bouteille des fameux vignobles de Latroun.

 

 

Emmaus.jpg    Frère de Latrun

  

Le 14 Juin, nous avons visité les lieux Saints du mont des Oliviers, la vieille ville puis nous nous sommes rendus au Saint Sépulcre lieu de la crucifixion et de la résurrection du Christ.

 

 

Dominus-Plevit.jpg

 

J’ai proposé à Lulu de nous rendre à la Custodie de Terre Sainte afin d’y rencontrer Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice en chef de la revue Terre Sainte. J’espérais ainsi qu’elle puisse mobiliser une équipe télévisée de la chaine KTO à Bethlehem. Elle nous a informés que de nombreux pèlerins arrivaient à pied en Terre Sainte et qu’il lui était difficile de couvrir chaque arrivée. A cet instant Lulu pris la parole et j’ai senti que le courant passait entre eux. Il faut reconnaître que Lulu a l’art d’entrer en relation et c’est en la tutoyant qu’il lui a expliqué sa vraie démarche. Elle a survolé son blog, pris des notes, puis téléphoné à l’équipe télé. C’est ainsi que dans la soirée, Daniela, journaliste, m’appelait pour m’annoncer qu’ils seraient présents à 6 heures du matin le lundi 17, jour du départ pour Bethlehem.

 

Le samedi 15 juin, jour du shabbat, nous nous sommes rendus au mur des lamentations. Une kipa sur la tête, Lulu est allé prier au mur.

 

 

Mur-des-lamentations.jpg

  

Puis nous nous sommes dirigés sous un soleil de Plomb au Cénacle, lieu où le Christ a pris son dernier repas avec les apôtres dont il est fait mémoire à la consécration. Lieu également où l’on situe la Pentecôte.

 

 cenacle.jpg

 

Le dimanche 16 juin les bénévoles de la Maison d’Abraham ont désiré faire un chemin de croix avec Lulu à la via dolorosa qui traverse les souks palestiniens.

 

 

Via-Dolorosa.jpg 

Via-dolorosa.jpg

 

Via dolorosa 2-copie-1

 

Cette même journée Elisabeth et Jacques, leur fille Rachel, Thérèse la soeur de Jacques et une amie Marie-Pierre sont arrivés à Jérusalem. Cela a été un moment de grande joie pour eux tous, de se revoir avec Lulu. Je rappelle qu’Elisabeth est la personne qui était en contact avec Lucien pour donner les nouvelles sur le blog.

 

 

Lundi 17 juin Bethlehem, le grand jour. Nous avions décidé que je l’accompagne pour ouvrir le chemin afin d’emprunter la route des anciens pèlerins appelé aussi route des étoiles. J’avais pris soin de faire écrire sur un papier le nom de Bethlehem en arabe.
A 6 heures, Lulu habillé d’un tee-shirt marqué « a la r’voyotte » ramené par les amis jurassiens, était prêt pour cette dernière étape.

L’équipe KTO présente sur les lieux, pu effectuer quelques prises face à Jérusalem. Ensuite Lulu a descendu le mont des Oliviers en traversant le cimetière juif, puis a emprunté la vallée du Cédron en passant devant le tombeau d’Absalon, fils du roi David qui fut édifié au 10ème siècle avant l’ère chrétienne. Le Christ serait probablement passé devant ce tombeau durant sa passion.

 

 

 Départ pour Bethléem

  Départ pour Bethléem 2

 

L’équipe télévisée a refait qqs prises puis nous fixa un rendez-vous à 10 heures derrière le checkpoint coté Bethlehem. Nous avions également donné rendez-vous à la famille d’Elisabeth, Marie-Pierrre, Valérie, Anne, Claudine vers 11 heures sur la place de la basilique de la nativité.

 

J’ai marché devant, un portable français dans une poche, un portable israélien dans l’autre pour appeler Valérie en cas de soucis.

 

Vers 9 h 30 nous commencions à apercevoir les premières maisons de Bethlehem, ville de 30 000 habitants.

 

Bethlehem

 

Vers 9h 45 nous étions devant le checkpoint. Lulu fouilla alors dans ses poches et m’annonça qu’il avait oublié son passeport. Je suis devenue « verte » !!! Heureusement, il s’agissait d’une plaisanterie. A mon tour, le lendemain matin je lui passai une communication téléphonique en lui annonçant que c’était le Vatican. Ce fut à son tour de changer de couleur.

 

Nous avons donc passé sans difficulté le checkpoint, impressionnés par ce long labyrinthe de couloir métallique. Nous avons pensé aux habitants palestiniens qui empruntent chaque jour ce parcours en montrant leur laissez-passer afin de partir travailler à l’extérieur.

De l’autre côté du mur, Daniela nous attendait avec le cameraman. Nous les avons rejoints en longeant le mur de séparation entre Israël et les territoires occupés. Murs de béton de 8 mètres de haut sur lesquels des fresques et des graffitis ont été dessinés par des gens du monde entier. Tristes œuvres d’art pour protester contre ce symbole de domination.

 

 

mur-de-separation.jpg

 

 

A 11 h nous étions comme convenu devant la basilique de la nativité.

Moments d’intense émotion pour Lulu. C’était le terme de son long voyage pour la paix et le désarment nucléaire. Jacques, le mari d’Elisabeth, hémiplégique avait fait ce voyage éprouvant pour être présent à l’arrivée de Lulu à Bethlehem.

 Bethlehem-2.jpg

 

 Ensemble, nous avons pénétré dans la basilique par une petite porte basse de 1m20, appelée porte de l’humilité. Il y resta longuement en compagnie de Jacques et sa famille puis ils ressortirent pour l’interview de KTO. Puis, c’était au tour de l’AFP.

 

 Bethlehem-3.jpg Bethlehem-4.jpg

 

Bethlehem-5.jpg

 

Le mardi 18 juin au petit déjeuner de la Maison d'Abraham, il y avait exceptionnellement plusieurs femmes revêtues de leur costume palestinien. L’une d’entre elles est venue féliciter Lulu, car elle l’avait reconnu sur l’article du journal « la Voix du Jura » que j’avais collée sur le tableau d’informations. Dans un parfait français, elle nous a expliqué qu’elles venaient toutes de Gaza. Quelques unes d’entre elles étaient professeur de français. Grâce au Consulat de France elles avaient eu l’autorisation de venir 24 heures à Jérusalem, afin de visiter le centre culturel français. Leurs témoignages nous ont profondément émus.

 

Gazaouies.jpg

 

Ensuite nous nous sommes dirigés au carmel de Bet Shemesh. Nous avions rendez-vous avec Stéphanie, ses parents et Valérie. Parcours incroyable de Stéphanie qui a effectué à l’âge de 18 ans le même chemin que Lulu, elle aussi avec un âne. A son retour en France, elle avait annoncé à ses parents qu’elle avait décidé de retourner en Terre Sainte pour entrer au Carmel.

 

Bet-Shemesh-copie-1.jpg

 

Après le repas, j’ai laissé Lulu avec Stéphanie et ses parents et j’ai accompagné Claudine, psychomotricienne et 2 femmes de diplomate pour nous rendre à Ein Karem afin de visiter un centre d’enfants handicapés israéliens.

 

Le mercredi 19 juin, jour de mon départ, j’ai quitté LULU le cœur gros, riche de ces moments uniques et inoubliables, consciente aussi que sa famille et tous ses nombreux amis blogueurs auraient souhaité être à ses côtés.

  adieux.jpg

 

Méditations, larmes, rires, ont ponctués notre séjour. Merci LULU

 

 

 M.E. CHALON ALLIMANN

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 15:36

Le 22 mars 2013, Lulu retrouve Isidore à ETNO SELO :

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (1)

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (2)

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (3)

 

Lulu prépare son itinéraire.:

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (4)

 

Lever du soleil le 23 mars à Etno Selo :

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (5)

 

Isidore sous le feu des appareils photos de Nicole et Bracha :

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (6)

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (7)

 

 

Prêts ? Partez ! 

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (8)

 

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (9)

 

L'herbe repousse !

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (10)

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (11)

 

Attendus à Kumanovo :

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (12)

 

130323 EtnoSelo Kumanovo (13)

 

Photos de Lulu

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 20:26

Lulu passera la frontière grecque demain. Il est arrivé à Gevgeliva hier. C’est chez un prêtre catholique oriental marié qu'il a pu me joindre par skype. J'ai pu faire une "capture d'écran" car pour la première fois, l'image était très claire... Je ne peux m'empêcher de vous partager ces images :

Skype-13-04-05a.png

 

Skype-13-04-05d.png

 

Avec Dimitar et son épouse :

Skype-13-04-05c.png

 

Depuis qu'il a quitté Kovilj le 23 mars, Lulu a marché sous la pluie ! Lui qui a tant prié pour que la pluie nourrisse la terre ! il a été exaucé ! Heureusement que des amis français lui avait fait parvenir de quoi s'abriter lui avec un bon vêtement de pluie, et Isidore avec une bonne bâche.

 

Les chemins étant inondés, il a du passer par l'autoroute pour joindre cette dernière étape avant la frontière.

 

Il est accueilli ces 2 jours par un garagiste qui lui a fait connaître Dimitar et sa famille.

 

En fin d'après-midi, il devait être interviewé, heureux de partager comment il est accueilli sur son chemin, comment des amis l'ont soutenu le 23 mars en convergeant vers Arc-et-Senans.

 

Dimitar lui a montré les articles parus sur le blog, et il en est tout ému ! Il vous remercie tous ! vous qui le soutenez d'une façon ou d'une autre !

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 10:15

 Aujourd'hui, c'est dans le journal le Pélerin... 

Le-Pelerin.jpg

 

Adrien Baye a interviewé Lulu début novembre quand il était en Macédoine.... Voici le journaliste pris en photo par l'interviewé ....

 

photos-de-lulu-Adrien-1.jpg   

    photos de lulu Adrien 2   photos de lulu Adrien 3

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 13:15

Lulu et Isidore sont bien accueillis à Jaggdina : Lulu à l'hôtel et Isidore au zoo.

 

JAGODINA Maja

 

Nous devons ces photos à Maja qui fut son interprète avec la télévision qui l'a interviewé.

 

T.V. JAGODINA

.

 Et sur la route de Paracin :

 

JAGODINA Lulu

 

Merci Maja d'avoir pris soin de nos amis non seulement à Jagodina mais aussi jusqu'à ce qu'il quitte la Serbie.

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 12:00

C'était le 30 août, un commentaire sur le blog attire notre attention :

"Nous avons entendu parler de vous sur la radio Le Mouv dans l'émission Allo la planete car nous y intervenons de temps en temps. Nous avons également croisé un Homme à pied qui a fait un bout de chemin avec vous et votre âne et aussi 3 femmes en vélo, ils nous ont tous parlé de vous ! ! Nous sommes a Belgrade en Serbie pour le weekend et reprenons la route lundi. Nous espérons vous croiser sur le chemin.
Pauline et Arnaud en tandem"

 

Lulu et isidore venait de faire halte à Kovilj chez Nicole et Bracha. Nous avons pu les mettre en lien et c'est comme ça que Pauline et Arnaud ont pu faire connaissance de Lulu et Isidore et de nombraux amis.

 

Ce jeune couple est parti en tandem en juin 2011 pour un tour du monde à la rencontre des agriculteurs. Vous pouvez les retrouver sur le site "Le monde agricole"Dans cette page, ils parlent de la rencontre de Kovilj.

 

"En ce 3 septembre, la route est plate et la météo au beau fixe, ce qui rend les conditions de pédalage très agréables.

Nous roulons dans la campagne serbe, au milieu des champs de maïs grillés et des pommiers en cours de récolte. Nous traversons plusieurs petits villages où à chacune de nos traversées nous sommes accueillis par des sourires et des encouragements.

Pour goûter aux plaisirs du pays, nous nous voyons même offrir des pommes alors que nous stoppons à proximité d'un verger pour observer.

Vers 16h00, une question importante se pose à nous. Nous avons deux options, soit nous continuons la route prévue en suivant le fleuve, soit nous empruntons l'autoroute pendant 20 km, sortons de notre itinéraire pour rejoindre un petit village et avoir la chance de rencontrer Lucien et son âne Isidore, deux marcheurs partis de France il y a 5 mois et qui se dirigent vers Bethléem. Notre envie de rencontrer Lucien l'emporte haut la main, est nous prenons donc la direction de Kovilj. L'avenir nous donnera raison et ce choix nous permettra de passer un des plus beaux moments de notre voyage, des rencontres magnifiques.

Vers 17h15, nous arrivons à Kovilj où nous sommes accueillis par Bracha, un Serbe originaire du village qui a vécu très longtemps en France. Bracha, nous présente son petit coin de paradis, où il vit avec Nicole. C'est chez Nicole et Bracha que Lucien se repose depuis 2 jours et c'est aussi grâce à eux que nous allons avoir la chance de passer des journées inoubliables.

  Kovilj 1

Alors que nous continuons à faire connaissance avec Bracha autour d'un bon apéritif français, Nicole et Lucien rentrent du monastère de Kovilj et sont tout étonnés de nous voir ici car nous n'avions pas eu le temps de prévenir de notre arrivée.

Cette rencontre est pleine de joie et naturelle, entre voyageurs les discussions ne manquent pas et sont toujours très riches. En effet, Nicole a longtemps vécu dans divers pays autour de la Méditerranée et nous sommes captivés par ses histoires, son histoire et la force qui l'anime.

Lucien, prêtre à la retraite dans le Jura, voyage depuis très longtemps au pas des ânes et nous sommes heureux de faire sa connaissance et de l'écouter nous raconter la première partie de son voyage.

Lucien et Isidore voyagent à pied avec pour but de sensibiliser tout au long de leur chemin les personnes qu'ils rencontrent, sur le désarmement nucléaire et la paix dans le monde. Ils rallieront Bethléem le 25 décembre prochain. Nous passons une soirée exceptionnelle et ne résistons pas à prolonger notre séjour en compagnie de personnes aussi exceptionnelles.

Le lendemain matin, nous quittons ensemble la maison, pour entrer au royaume de Millé et Paya, deux amis de Bracha, qui s'occupent de centaines d'animaux qui vivent en liberté tous ensemble sur les rives du Danube. C'est après avoir traversé une petite forêt inondée en hiver par le Danube, comme en témoignent les traces laissées par l'eau sur les troncs des arbres, que nous entrons dans ce paradis pour animaux. Sur des pâturages découverts par le Danube et peuplés de saules multi-centenaires courbés par la force des flots, vivent ânes, chevaux, bovins ou encore cochons par centaines. Tous ces animaux sont en liberté et Millé est le seul à pouvoir les appeler, troupeaux par troupeaux à l'aide de mots et de sonorités distinctives. Nous sommes émerveillés par ce lieu et le spectacle qui nous est offert. Jamais nous ne remercierons assez Nicole et Bracha de nous avoir offert un si beau cadeau !

  Kovilj 2 

Kovilj 3

Pour déjeuner tous ensemble au bord du fleuve, Milena, la femme de Paya, nous prépare de la Goulache, viande marinée pendant de plusieurs heures sur un feu de bois. Nous savourons ensemble ce plat et la journée que nous passons en ces lieux féeriques.

Mijotage-de-la-goulache-de-Milena.jpg

Au coucher du soleil, nous laissons les animaux qui se préparent pour leur nuit.

Pour finir la journée, nous avons la chance de découvrir les œuvres de Nicole, grande artiste. Nicole, qui a appris la peinture seule, nous présente ses tableaux et gravures qu'elle a réalisé depuis le début des années 50 dans divers endroits du monde. Ses explications et son histoire, nous permettent d'entrer dans son univers et de mieux saisir le cheminement de son art. Nous sommes impressionnés et émerveillés par ses œuvres.

 Le lendemain, après l'extraordinaire journée de la veille, nous avons un peu de mal à émerger. L'heure du départ a sonné pour nous mais nous ne quitterons nos amis qu'après avoir été interviewés par la télé locale. Les adieux sont chargés en émotion mais une chose est sûre, nous nous reverrons, nous nous le sommes promis..."

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 21:02

Lulu et Isidore auraient-ils été transplantés à Bethléem ???

 

Nagybaracska 

C'était à Nagybaracska, dernière étape en Hongrie ...

 

C'est là que Isidore a été ferré pour continuer le chemin en direction de la Serbie.

 

Nagybaracska-7.jpg

 

Nagybaracska-6.jpg

 

Nagybaracska 8

 

Photos envoyées par Anita dont nous parlions dans un précédent article ICI. Merci Anita.

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 14:00

31 août 2012

 Dnevik.jpg

"Le voyage d'un Français pas ordinaire" jusqu'à Bethléem par VRBAS...

 

    Un septuagénaire français, Lulu Converset, parti de Besançon, en France, à destination de Bethléem... est arrivé hier avec son âne et a traversé Vrbas. Son voyage dure depuis cinq mois mais il espère atteindre Bethléem le 25 décembre prochain : date du Noël catholique.

    Il est prêtre catholique, à la retraite et a décidé de faire ce voyage dans le but d'attirer l'attention du monde sur le "danger de l'armement nucléaire". Jusqu'à présent, cet homme robuste a parcouru plus de 2000 kilomètres en passant par la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche, la Slovaquie et la Hongrie. Il est entré dans notre pays avant-hier...

    Sur la route de Vrbas, il s'est fait escorter par quelques villageois et ensemble ils se sont arrêtés dans un bistrot pour se désaltérer... "Ce voyage est mon opposition à l'armement nucléaire qui représente pour moi le plus grand danger pour l'humanité."

    "Je prends plutôt les chemins de campagne... Isidore, mon âne, est sage et obéissant. Il ne craint pas les bruits de moteurs ni de klaxons car il a compris que c'était un avertissement ou un "Bonjour" !"

    Il raconte qu'il a croisé et rencontré beaucoup de gens sympathiques sur son passage, et a pu providentiellement établir un contact et se faire traduire grâce au jeune Sinicha, vivant en France, en vacances ici.

    Ainsi on a appris que ce grand voyageur était engagé depuis une trentaine d'années dans différentes associations internationales humanitaires défendant la protection de la nature, le désarmement nucléaire, la lutte contre la pauvreté et tout particulièrement le travail et les droits des enfants.

    Après s'être désaltéré et avoir pris un peu de repos, Lulu et son âne Isidore ont repris la route pour leur destination finale à quelques 2500 kilomètres.

 

Traduction de Nicole chez qui Lulu a séjourné plusieurs jours

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 19:43

Lulu et Isidore sont entrés aujourd'hui lundi en Serbie. Ils ont passé 3 jours chez des paysans hongrois qui ont conseillé de franchir la frontière dans un camion.

 

Et Isidore a de nouveaux fers tout neufs !

 

Voici des montages des photos envoyées par Gabor, György et Anita rencontrés sur les routes de Hongrie.  

  Gabor.jpg

 

 Gyorgy.jpg

 

Anita-1.jpg

 

  Anita 2

 

Anita 3

 

Car Anita, Edina et Attila ont retrouvé Lulu et Isidore à Nagybaracska.

Repost 0
Published by luluencampvolant - dans Rencontres sur le chemin...
commenter cet article

Présentation

  • : Lulu en camp volant
  • Lulu en camp volant
  • : Lucien Converset, dit Lulu est prêtre. A 75 ans, il est parti le 25 mars 2012 avec son âne Isidore en direction de Bethléem, où il est arrivé le 17 juin 2013. Il a marché pour la paix et le désarmement nucléaire unilatéral de la France. De retour en France, il poursuit ce combat. Merci à lui ! Pour vous abonner à ce blog, RDV plus bas dans cette colonne. Pour contacter l'administrateur du blog, cliquez sur contact ci-dessous.
  • Contact

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sous les articles. Les commentaires sont modérés avant publication. C'est-à-dire que tout commentaire injurieux, insultant publicitaire ou inadéquat n'est pas publié Merci.

Recherche

Où est LULU ?

Aujourd'hui, Lulu réside dans son village natal de Dampierre dans le Jura.

Désarmement nucléaire

Journée de jeûne pour demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France,

tous les 1ers lundis du mois de 14h à 17h en hiver, de 16h à 18h en été, à Dampierre (39) avec un temps de partage et de réflexion animé par Lulu.

Et commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki entre les 6 et 9 août, chaque année.

L'anti-pub

Les pubs sur les blogs ou les sites que vous consultez sont trop agressives ? Il existe un moyen de respirer à nouveau, en téléchargeant le pare-pub Adblock Plus (clic). Vous ne supprimerez pas les pubs imposées, mais vous ne les verrez plus.

Coup de projecteur

arton610-3e2d0 

Institut de recherche sur la Résoution

Non-Violente des Conflits

 

photo-2015--9-janvier2.jpg

Clic sur les icônes