Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2024 3 08 /05 /mai /2024 14:45

Article d'Alain Refalo. 

 

Militant de la non-violence. Objecteur de conscience au service militaire (1985). Initiateur en 2008 du mouvement des enseignants-désobéisseurs du primaire. Membre du Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) et chercheur à l'Institut de recherche sur la résolution non-violente des conflits (IRNC). Collaborateur de la revue Alternatives Non-Violentes. Auteur de Démilitariser la France : plaidoyer pour un pays acteur de paix, Chronique Sociale, 2022 et de Le paradigme de la non-violence, itinéraire historique, sémantique et lexicologique, Chronique Sociale, 2023.

Repost0
8 mars 2024 5 08 /03 /mars /2024 14:45
C'était le 24 février...

C'était le 24 février...

Dampierre le 25/02/2024

 

Chers Laurence et Michel, et tous les amis manifestant pour le cessez-le feu et la paix.

 

De retour de la manifestation d’hier à Dole, voici les pensées qui viennent au profond de mon être.
Merci et amitié reconnaissante d’initier et organiser ce mouvement d’action non violente de nous opposer à la guerre et à la haine encontre le peuple palestinien en exigeant un cessez-le feu immédiat sur Gaza.
Nous le faisons en union avec une multitude de villes de France et du monde entier.

 

Notre mouvement est un mouvement d’objection de conscience face à l’attitude de notre gouvernement de la France, de connivence avec l’état d’Israël.

 

Beaucoup d’hommes de ma génération - j ‘ai 87 ans – nous avons malheureusement fait la guerre d’Algérie. Nous avons fait la guerre au peuple algérien qui cherchait à naître à son indépendance en se sortant de l’emprise impérialiste de la France. C’est pendant cette guerre d’Algérie que j’ai commencé de naître à la non violence et à l’objection de conscience.


Vous nous avez aidés un jour par un de vos discours et un de vos bulletins d’information à découvrir qu’en Israël il y avait des objectrices de conscience. Des jeunes femmes de 20 ans sont actuellement dans les geôles israéliennes parce qu’elles refusent de porter les armes et d’avoir à tirer sur le peuple palestinien.

 

De même en Russie des hommes et des femmes sont emprisonnés parce qu’ils refusent de faire violence au peuple ukrainien. En ces jours où nous apprenons la mort d’Andrei Navalny et où nous portons les cendres de Missak Manouchian au Panthéon en communion profonde avec ces deux opposants à des régimes quasi génocidaires, en fraternité avec tous les objectrices et objecteurs de conscience que porte notre mère la terre, opposons-nous  à tous les malfrats et criminels d’état.

 

Opposants à toutes les guerres et les violences, artisans de tous les pays et du monde, continuons de nous unir. Objectrices et objecteurs de conscience de tous les états, unissons-nous. Opposons-nous de manière non-violente aux gouvernements de nos états: beaucoup des gouvernements ont une attitude dévastatrice en nous forçant à être des va t’en guerre.

 

Il y a trois semaines nous avons franchi les frontières en allant planter un ginkgo dans le cœur de l’Abbaye de Hauterive. En plantant ce petit arbre résistant à la violence nucléaire d’Hiroshima et Nagasaki, nous nous voulons résistants à toute violence entre Etats. Nous faisons objection de conscience à l’attitude du gouvernement de la France qui continue de trafiquer les armes et particulièrement la menace de l’arme nucléaire.


Nous le faisons comme nous l’avons fait le 25 novembre 2023 au Monastère de Géronde, 1er janvier 2023 à l’Abbaye d’Acey et dans 10 autres villes et villages en France durant les années passées.
    

Objectrices et objecteurs de conscience de tous les pays et de tous les temps unissons-nous.


Déjà Antigone, 5 siècles avant que Jésus ne le dise, proclamait:
« Je ne suis pas venue au monde pour haïr mais pour aimer».


Avec les amis d’ADN
Lucien CONVERSET

Pour le cessez-le feu et la paix
Repost0
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 07:48
Plantation d’un gingko biloba de la paix et du désarmement  - 11 février 2024 - Abbaye d’Hauterive

Voici la page d'actualité de l'abbaye de Hauterive en Suisse suite à la plantation d'un petit Gingko

 

Le dimanche 11 février, en présence de membres de l'Association « Agir pour le Désarmement Nucléaire » (ADN) et d'amis de notre communauté, a été planté en bordure du chemin menant à la Sarine, un gingko biloba. Quel sens donner à ce geste ?
Comme on le sait, cet arbre - spécialement remarquable par son feuillage resplendissant en automne - est le seul spécimen végétal ayant résisté aux méfaits des deux bombardements nucléaires qui frappèrent le Japon en août 1945. Dès lors, il est devenu le symbole d'une survie très chèrement payée et il a été choisi comme emblème vivant par ceux qui s'engagent contre la fabrication et la possession d'armements nucléaires.
C'est dans cet esprit que les moines, suite à d'autres s'étant engagés sur la même voie (Acey, Jura français, ou Géronde en Valais, par exemple), ont décidé de poser cet acte symbolique fort comme signe destiné à interroger la conscience de nos contemporains.
A cette occasion, plusieurs membres d'ADN, ainsi que notre père Abbé, ont pris la parole pour exliquer le sens de cette initiative.


Retrouver les paroles de Dom Marc prononcées en la circonstance :

Pourquoi planter cet arbre, ici aujourd’hui ? Nous refaisons, avec vous, chers amis de la communauté – vous
notre si précieux cercle de générosité tous azimuts –, le geste que vous avez fait, vous, amis d’ADN, Agir pour le Désarmement Nucléaire, à l’abbaye d’Acey lors la journée de la Paix, le 1er janvier 2023, en présence de notre regretté ami et frère Dom Godefroy. Et nous accompagnons cette plantation du même message qu’Anne-Laure va nous lire :


« L’arbre aux quarante écus »
Foudroyé à Hiroshima, 
le gingko biloba a, seul, survécu au feu nucléaire. 
Plus sage que la folle barbarie des hommes, il parle d’espérance, 
de cette Vie plus forte que la mort. 
Sa longévité garde mémoire de ce désir de Paix 
inscrit au cœur de l’homme 
trop souvent obscurci. 
À son ombre nous apprendrons cette prière 
qui a mené les Frères, à Tibhirine, 
sur les chemins de la fraternité 
et de la Paix.
« Désarme-moi,
Désarme-nous,
Désarme-les »

Dom Godefroy d’Acey
Agir pour le Désarmement Nucléaire


Nous plantons donc ici aussi un gingko pour qu’il nous parle, il a tant à nous dire ! Comme le Christ ressuscité, il a traversé la mort et les enfers du feu nucléaire. Que le silence de son feuillage, alors que lentement il épousera le ciel, nous fasse entendre une mélodie capable de recouvrir le cri du sang d’Abel : l’espérance terrestre d’une amitié fraternelle plus forte que le fratricide.
Hauterive, la sœur d’Acey fondée deux ans après elle en 1138 par Cherlieu, aujourd’hui donc alors qu’elle
célèbre son abbatiale comme une maison de paix, elle suit sa grande sœur par ce geste de fraternité et de paix.


Je voudrais entretenir ainsi un triple souvenir : 
Souvenir pour moi, d’un ami cher, Dom Godefroy pour que le message de sa vie continue de nous parler. Ici
sur cette plaque nous le citons, alors qu’il citait, sans le préciser, l’un de ses modèles, le bienheureux Christian de Chergé, le prieur de Tibhirine.


Souvenir pour nous moines d’Hauterive, de Tibhirine, cette communauté martyre en Algérie, lumineux témoignage d’une fraternité vraiment monastique, c'est-à-dire cloîtrée et paradoxalement sans frontière.


Souvenir enfin pour chacun qui passera par ici, de l’effroyable expérience d’Hiroshima, de la menace permanente et totalement irrationnelle que l’arme nucléaire continue de faire peser sur l’humanité qui aspire pourtant à la paix.


Il n’est pas incongru en cet instant de donner tant de place à l’amitié. Avoir la bombe c’est déjà l’utiliser, c’est
investir des moyens colossaux en vue de faire peur au lieu de bâtir la confiance. La bombe tue avant même
d’avoir explosé : elle tue les relations diplomatiques, elles affament des peuples entiers qui tente de l’obtenir, en Corée par exemple. Menacer l’autre m’empêchera toujours de le rencontrer pour construire avec lui la paix. La sécurité de l’armure n’a rien à voir avec la paix d’une amitié.


À Acey, ce fut une histoire d’amitié aussi qui permit ce geste. Lorsqu’Antoinette, la militante pacifiste, attaqua le nouvel abbé parce qu‘il avait coiffé un béret de commando : qui fut David et qui Goliath lors de leur première rencontre ? Je ne sais, mais la force de persuasion eu raison de la force de dissuasion, et Dom Godefroy, à la recherche de ses frères, y trouva une sœur.


Cette plantation en Suisse a certes moins de portée politique qu’en France où sur ce point aussi on reste sourds aux appels insistants du pape François. Elle garde cependant toute son importance car si la confédération helvétique, fidèle à sa vocation de promotion de paix, s’est engagée dans le traité de non-prolifération de l’arme nucléaire, elle peine à le faire aussi pour le traité d’interdiction.


Nous savons aussi que partout, en tout temps, la vigilance est urgente et nécessaire. Et d’abord en nous-mêmes, car le fratricide couve partout où la fraternité n’est pas cultivée activement, consciemment et résolument. Le chrétien devant la croix sait que le fratricide est en fait une déicide. Et avec l’arme nucléaire tout homme peut voir que le fratricide est un suicide.


Désarme-moi, désarme-nous, désarme-les ! priait le bienheureux Christian. Nous faisons nôtre cette prière et l’offrons aussi à tous les passants, en plantant cet arbre en terre helvétique, où saint Nicolas de Flüe disait aux Bernois : « La paix est pleinement en Dieu, car Dieu est la paix ! » Dieu est la paix, Dieu pour seule
armure ! Nous sommes aussi dans la gratitude ce matin pour votre amitié à vous tous ici, car rien n’est plus
précieux qu’un ami pour apprendre à lentement se désarmer.
Et finalement en disant ensemble la prière des enfants de Dieu, nous prions pour les victimes des dramatiques conflits d’Ukraine, de Terre sainte, notamment les enfants de Gaza, sans oublier ceux du Burkina Faso, de la Somalie et du Soudan, du Yémen, de la Birmanie, du Nigéria et de Syrie. Et prions aussi pour que le pire soit éviter à Taiwan et en Corée.


Notre Père …


Bénédiction de l’arbre planté
Béni sois-Tu, Éternel, notre Dieu, Roi de l’univers, qui as pourvu le monde sans que rien n’y manque, y créant de bonnes créatures et de bons arbres pour la jouissance et la paix des hommes ! Que la grâce de ta bénédiction permette à ce gingko biloba d’entrer en amitié avec ce lilas et tout ce qui pousse ici pour qu’il puisse croître et parler aux passants de ton incroyable générosité et de la douceur de ta paix, 
Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, Amen !

 

Photos transmises par les amis d'ADN
Photos transmises par les amis d'ADN
Photos transmises par les amis d'ADN
Photos transmises par les amis d'ADN
Photos transmises par les amis d'ADN
Photos transmises par les amis d'ADN
Photos transmises par les amis d'ADN

Photos transmises par les amis d'ADN

Repost0
25 octobre 2023 3 25 /10 /octobre /2023 21:22

Solidarité avec la Palestine !

 

Pour une paix juste et durable au Proche Orient

 

Il faut mettre un terme aux crimes de guerre

et contre l'Humanité en Palestine !

 

Cessez le feu !

 

En ce moment même l’armée israélienne fait pleuvoir les bombes sur les personnes piégées dans Gaza. L’attaque du Hamas du 7 au 8 octobre, et la riposte sous la forme d’une terrible destruction ont déjà tué des milliers de civils. Nous déplorons les morts de tous les civils israéliens et palestiniens.

 

La France doit faire respecter le droit international et non encourager le gouvernement d’Israël, aveuglé par la vengeance.  

 

Le transfert massif de la population palestinienne du Nord vers le Sud de la bande de Gaza, alors que les biens de première nécessité sont coupés : électricité, eau, nourriture et que le système de santé est à l’agonie, a des accents d’épuration ethnique. Il s’agit du dernier chapitre en date d’un siècle de violences coloniales visant les Palestinien-nes, alors que le gouvernement israélien poursuit l’annexion des territoires occupés en Cisjordanie.

 

La France comme nombre de pays occidentaux, par leur inaction, délivrent à Israël, puissance coloniale et occupante un permis de tuer un peuple opprimé depuis plusieurs générations.

 

Pire ! Le gouvernement français est le seul en Europe, à restreindre le droit de manifester, le droit à la liberté de conscience, le droit d’exprimer une solidarité aux peuples du monde entier frappés par la guerre. L’entendre parler d’un « soutien inconditionnel » à l’extrême droite israélienne est inacceptable !

 

C’est la voix d’une paix dans la justice qu’il faut faire entendre.

 

 Nous appelons les citoyen·nes à la solidarité avec le peuple palestinien.

–   Halte aux bombardements de Gaza

–   Cessez-le-feu immédiat

–   Levée du blocus de Gaza et accès à l’aide d’urgence

–   Négociations pour une paix juste et durable au Proche Orient en faisant respecter les décisions de l’ONU

  

Rassemblement samedi 28 octobre 2023 à 11h

Dole : Place de la Sous-préfecture

Lons le Saunier : Place de la Liberté

Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 12:54
Le mouvement de la paix organise des conférences en visio

Visioconférence “Guerre Russie-Ukraine : guerre redoutée ? Guerre acceptée ?” avec Daniel Durand

Ce mardi 7 juin à 19h00

Infos sur cette conférence en cliquant ICI

 

 

Visioconférence “Eurosatory : Contre Le Commerce des Armes et Pour le Climat”

Mercredi 8 juin à 18h30

Infos sur cette conférence en cliquant ICI

Le mouvement de la paix organise des conférences en visio
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 12:39

Soirée débat ce mardi 7 juin à 19h30

 

Bonjour à toutes et à tous,

Pour ceux et celles qui n'auraient pas encore eu l'information, ce soir aura lieu une soirée en ligne à partir de la question "En quoi la non-violence est une force d'action pour défendre les droits humains ?"

Nous aurons la chance d'échanger avec Pauline Boyer, militante avec Greenpeace et alternatiba, Danilo Rueda, défenseur des droits en Colombie, et Ogarit Younan, cofondatrice de l'université de la non-violence au Liban (AUNOHR). Un moment qui promet d'être riche en apports et en réflexion !

Pensez à vous inscrire sur ce lien : https://ouvaton.link/mooJyD


Et à faire circuler l'information !
Il est encore temps !

A bientôt,

Rachel Lamy

Pour Alternatives Non-violentes

 

 « En quoi la non-violence est une force d’action pour défendre les droits humains ? »

Mardi 7 juin à 19h30 - Soirée-débat « En quoi la non-violence est une force d’action pour défendre les droits humains ? » (en ligne), organisé par le  MAN et PBI, en partenariat avec NVXXI et ANV.

 

Pour cela, nous aurons le plaisir d'accueillir :

Pauline BOYER, militante écologiste, engagée avec Greenpeace et Alternatiba*, co-autrice du « Manifeste pour la non-violence », aux éditions Charles Léopold Mayer

Danilo RUEDA, défenseur des droits humains et représentant de l’ONG « Commission Inter-ecclésiale de Justice et Paix »** en Colombie

Ogarit YOUNAN, co-fondatrice de l’Université de la Non-violence (AUNOHR)*** à Beyrouth au Liban
 

Vous trouverez ci-après le lien d'inscription pour participer à cette soirée : https://ouvaton.link/mooJyD

Conflits armés, événements climatiques extrêmes (épisodes caniculaires générant des sécheresses aux forts impacts sur les cultures et la santé, fortes pluies et tempêtes générant des inondations impactant les vies et les habitats, etc.), actions d'accaparement des terres des paysans et exploitation intensive des ressources naturelles par les multinationales, démocraties malmenées (avec des entailles progressives aux libertés individuelles et publiques)…

Les conséquences pour les populations sont majeures et les droits humains (à l'alimentation, à la santé, à vivre en sécurité, au logement, à la vie privée, etc.) sont aujourd'hui menacés en de nombreux points du globe. Ces contextes de tension risquent encore de s'accroître plus le réchauffement climatique s'intensifie, avec autant de conséquences pour les droits humains.

Pourquoi la non-violence s'est déployée dans les organisations et mouvements citoyens ? Comment s'exerce-t-elle ? Quels en sont les expériences concrètes et leurs impacts ? En somme, quel est son « pouvoir » ?

Nous vous proposons de nous retrouver mardi 7 juin en soirée, pour échanger et débattre autour de ces questions et présenter ce qu'est la non-violence, différents champs d'action dans lesquels elle s'incarne et des expériences fortes d'actions et de mobilisations.

Nous commencerons la soirée par des présentations des structures organisatrices de l'événement et des intervenant.e.s. Ensuite, nous laisserons la parole aux trois intervenant.e.s et garderons un maximum de temps pour les questions et échanges.

 

Nous vous invitons à vous connecter quelques minutes avant le début, ce qui permet de s'assurer au plus vite de la qualité de la connexion et de lever les éventuelles problématiques rencontrées, car nous débuterons à l'heure pour avoir du temps pour les échanges et ne pas finir la soirée trop tard !

L'événement aura lieu en français. Une traduction Espagnol->Français et Français->Espagnol est prévue pour les hispanophones.

 

N'hésitez pas à relayer cet événement dans vos réseaux respectifs.

A bientôt !

 

* Alternatiba est un mouvement citoyen qui met en lumière les alternatives concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique, partout sur le territoire, et les relie. Avec son réseau de plus de 130 collectifs locaux et 10 bases de mobilisation, Alternatiba est un acteur incontournable de la mobilisation climat depuis 2013.

Greenpeace est une organisation internationale, présente dans 55 pays, et créée il y a une cinquantaine d'années, pour protéger l'environnement, la biodiversité et promouvoir la paix. Elle déploie des campagnes d'information (forêts, océans, agriculture, climat-énergie) reposant sur des travaux scientifiques et enquêtes techniques, recherche et élabore des solutions, favorise la mobilisation et la mise en place d' actions citoyennes.

Alternatiba et Greenpeace ont au coeur de leurs actions, les principes de non-violence.

Pour plus d'informations : https://alternatiba.eu/ et https://www.greenpeace.fr/

 

** La Commission inter-ecclésiale de Justice et Paix soutient des expériences concrètes de recherche de vérité, de justice et de réparation, et de solutions politiques négociées au conflit armé interne.

Le travail de la Commission se concentre sur la protection globale du territoire, sur la restitution des propriétés des personnes afro-descendantes, indigènes et métisses, sur la protection de l'utilisation traditionnelle des terres et de la biodiversité, sur l'affirmation des droits face à l'industrie des agrocarburants et ses conséquences sur la sécurité alimentaire, et dénonce également les exactions commises par les groupes armés impliqués dans le conflit en Colombie.

Pour plus d'informations : https://www.justiciaypazcolombia.com/ et https://pbi-france.org/country-groups/pbi-france/projets/colombie/commission-interecclesiale-justice-et-paix-cijp

 

*** AUNOHR (Academic University for Non-Violence and Human Rights) est la première université dédiée à la non-violence et aux droits humains créée en 2014 à Beyrouth au Liban. Les étudiants formés sont des femmes et des hommes de tous âges, venant de tous les pays arabes, et ayant des secteurs d'activités et professions divers et variés. Trois niveaux de formations existent actuellement : Master, Diplôme Universitaire (DU) et Certificats de formation spécialisée pour des matières de courte durée. Avec au choix plusieurs spécialisations : Education / Communication non-violente et médias / Training / Conflits et médiation / Théâtre non-violent / Sociologie et planification de la citoyenneté / Droits de l’Homme / Philosophie politique de la non-violence et stratégies civiles / Culture de la non-violence et des droits humains y compris religions et non-violence.

Pour plus d'informations : www.aunohr.edu.lb

et https://www.pressenza.com/fr/2021/11/liban-universite-non-violence/

 

Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 15:12

Dampierre le 6 avril 2022


Chers amis d'ADN et d'ailleurs, toute mon amitié reconnaissante pour le partage et débat réalisé durant la réunion ADN de lundi 4 avril à propos de beaucoup de questionnements qui nous habitent, en ces temps douloureux pour toute notre humanité. 

 

Je continue à craindre que nous nous enfoncions dans le piège tendu par Poutine et l'armée russe, eux-mêmes dirigés par les fabricants, vendeurs et pourvoyeurs d'armes qui mènent le monde. Le monde dans son ensemble et particulièrement l'Europe et plus particulièrement notre pays la France viennent d'intensifier la guerre, alors que nous étions interpellés de manière dramatique certes, mais interpellés cependant à chercher les moyens d'arrêter la guerre. Nous l'avons fait en stoppant certains circuits économiques et financiers. Mais en même temps un pays comme l'Allemagne non seulement a doté l'Ukraine d'armes qu'elle était censée ne pas posséder. Et plus grave, l'Allemagne vient de se séparer d'un trésor de paix qu'elle avait, celui-là, de ne pas avoir d'armée. Quand on fabrique des armes - ce qui est le fait flagrant de notre pays - et que l'on fait semblant de faire des cadeaux en les fourguant à des pays capables d'inventer des moyens non violents de défense, on oblige les pays à qui on les vend en faisant semblant de les donner, on oblige ces pays à s'en servir, c'est-à-dire à trouver des raisons de continuer à tuer. 


Je continue à dire comme Alain Refalo "surtout pas de livraison d'armes à l'Ukraine" et à qui que ce soit. Par conséquent arrêt absolu de fabrication, vente et menace des armes, et surtout de l'arme nucléaire. Nos vies à tous en dépendent. En revêtant l'uniforme parachutiste, en tenant une mitraillette dans mes mains, en pleine casbah ou dans le fond des Aurès, je suis rentré dans un enfer. Je suis entré dans l'enfer-me-ment. L'enfer nous ment.


Je n'aurais jamais dû aller dans une armée qui a cherché à tuer dans l'œuf la soif d'indépendance d'un peuple. Il y a des moments de ma vie où j'ai arrêté d'avoir un comportement d'homme. Il y a de cela 60 ans. Comme tous mes camarades et amis qui ont porté une arme, qui s'en sont servi pour tuer ou terroriser, nous sommes encore en train de lutter pour retrouver toute notre dignité d'homme. Car je pense que lorsque nous avons pris part à ces tueries quelque chose de notre humanité a disparu. Je lutte en ce moment avec l'espérance que la totalité de ma dignité d'homme soit retrouvée avant que je sois confié par vous mes amis à Jésus le Dieu qui a ressuscité notre condition d'hommes.
 

Devant le Mémorial de Caen consacré à l’histoire du XXème° siècle et bien évidemment à la seconde guerre mondiale trône un révolver noué, sculpture en bronze réalisée par l’artiste suédois Carl Fredrik Reuterswärd.

Devant le Mémorial de Caen consacré à l’histoire du XXème° siècle et bien évidemment à la seconde guerre mondiale trône un révolver noué, sculpture en bronze réalisée par l’artiste suédois Carl Fredrik Reuterswärd.

Autres réactions après le débat du groupe ADN à Dampierre ce lundi 4 avril.

 

frère Benoît d'ACEY 
   Pour que la non violence joue, elle doit entreprendre des actions importantes, visibles: grandes manifestations, marches de masse, regroupant toutes les confessions religieuses   et les mouvements laïcs. Qu'elle se fasse entendre et ainsi alimente la force spirituelle du peuple Ukrainien et des Russes opposés à cette guerre. Et cela sans tarder.
    Autrement!!!

 

Antoinette Gillet 
De tous les intervenants lundi concernant l'envoi des armes, un seul a vécu la guerre, tenu un fusil, vu tomber les victimes : et c'est lui qui dit qu'apporter des armes, c'est prolonger la violence.
 Et nous qui ne savons rien de la guerre, nous proposons des fusils que nous n'aurons pas à manier, ce n'est pas nous qui tuerons...

Repost0
21 mars 2022 1 21 /03 /mars /2022 18:01

Le 24 février dernier, la guerre a refait surface sur le sol européen. Nous nous sommes toutes et tous sentis pris au dépourvu face à cette actualité, et les réponses militaristes des gouvernements ont pu nous questionner.

Soirée débat : La non-violence face à la guerre

Face aux enjeux liés aux conflits armés, mardi 29 mars, nous nous interrogerons : quelles réponses la non-violence peut-elle apporter ?

Ogarit Younan, chercheuse libanaise, cofondatrice de l’Academic University for Non-violence and Human Rights (AUNOHR), Étienne Godinot, vice-président de l’Institut de Recherche sur le Résolution Non-violente des Conflits (IRNC) et membre du Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) ainsi que Rachel Lamy, autrice de "Addicte à l’espoir, mon tour du monde de la non-violence" et bénévole aux Brigades de Paix Internationales (PBI) interviendront dans un premier afin de nous apporter des éléments de réflexion quant à la formation à la paix, la résistance civile, puis le public sera invité à leur poser des questions.

Inscription gratuite et obligatoire via le lien suivant : https://ouvaton.link/3Oad3B

Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter : man@nonviolence.fr

Repost0
16 mars 2022 3 16 /03 /mars /2022 08:44
Un acte de résistance

C'est avec une profonde émotion que plusieurs amis m'apprennent que Marina Ovsyannikova, une journaliste russe, est intervenue à la télévision derrière la speakerine lors du journal télévisé. Sur une grande feuille étaient écrits ces mots en anglais et russe : "Non à la guerre, ne croyez pas à la propagande. On vous ment ici. Signé : les Russes contre la guerre".

 

Elle a été aussitôt arrêtée. Elle avait pris soin d'enregistrer auparavant une petite vidéo où elle expliquait cette action non-violente.

 

Cette personne a interpellé nos consciences personnelles et collectives, en Russie, en Ukraine, et dans le monde entier, c'est vraiment une action non-violente qui permet et rend possible de désamorcer la guerre et la violence, là où nous sommes. Marina, nous vous disons toute notre amitié reconnaissante.

 

Lulu

Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 17:46

Lulu nous propose un texte de Alain Refalo et François Marchand pour alimenter la réflexion ce lundi 7 mars à Dampierre. (Voir post précédent)

 

Surtout pas de livraisons d'armes à l'Ukraine !

Soutien aux sociétés civiles ukrainiennes et russes.

 

A lire sur le blog d'Alain Refalo.

 

Et dessous cet article d'autres pistes de réflexion. Merci Lulu.

Repost0

Présentation

  • : Lulu en camp volant
  • Lulu en camp volant
  • : Lucien Converset, dit Lulu est prêtre. A 75 ans, il est parti le 25 mars 2012 avec son âne Isidore en direction de Bethléem, où il est arrivé le 17 juin 2013. Il a marché pour la paix et le désarmement nucléaire unilatéral de la France. De retour en France, il poursuit ce combat. Merci à lui ! Pour vous abonner à ce blog, RDV plus bas dans cette colonne. Pour contacter l'administrateur du blog, cliquez sur contact ci-dessous.
  • Contact

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sous les articles. Les commentaires sont modérés avant publication. C'est-à-dire que tout commentaire injurieux, insultant publicitaire ou inadéquat n'est pas publié Merci.

Recherche

Désarmement nucléaire

Journée de jeûne pour demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France,

tous les 1ers lundis du mois de 14h à 17h en hiver, de 16h à 18h en été, à Dampierre (39) avec un temps de partage et de réflexion animé par Lulu.

Et commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki entre les 6 et 9 août, chaque année.

L'anti-pub

Les pubs sur les blogs ou les sites que vous consultez sont trop agressives ? Il existe un moyen de respirer à nouveau, en téléchargeant le pare-pub Adblock Plus (clic). Vous ne supprimerez pas les pubs imposées, mais vous ne les verrez plus.