Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 20:24
Intervention de Lulu

Dampierre le 6 août 2016

 

Pour l’inauguration de la plaque devant le ginkgo biloba, afin de bien préciser ce que je suis heureux de dire en ce jour, je suis allé frotter mon dos contre l’écorce du vieux ginkgo qui est sur la place de la mairie de Dampierre. C’est lui qui m’a dit : « écris donc à Petit Ginkgo ce que tu as dans le buffet ». Voilà la lettre.

 

Cher petit arbre Ginkgo Biloba

 

Après que tu as vu le jour le 9 janvier de cette année dans ce coin de notre mère la terre dont nous avons à prendre soin, c’est inouï le travail de conscience que tu nous fais faire…

 

Un matin où j’étais venu avec Alain et Jeannot portant chacun un seau d’eau que nous venions mettre sur tes pieds pour que tu continues de bien t’enraciner, tes feuilles avaient commencé d’éclore. C’est alors que tu me fis comprendre que des feuilles de cahier seraient très sensibles de recevoir ce que je ramasserais parmi les paroles que tu me dirais chaque matin ou chaque soir que je viendrais te voir. C’est ce que j’ai fait. J’ai écrit ce que tu me disais cher petit arbre Ginkgo Biloba.

 

Alors il m’a semblé qu’en ce jour d’inauguration à dimension communale, avec quelque chose d’humblement planétaire : gens rassemblés aujourd’hui à Dampierre, si vous voulez, allons aussi à Rio afin de mieux revenir à Hiroshima et à Nagasaki, à cause de ce que des personnes comme Leonardo Boff ont écrit, je pense aussi aux réfugiés et migrants qui ont trouvé place parmi les athlètes . Il m’a semblé que j’avais un devoir de restitution à votre égard chers amis venus nombreux écouter ce que ce Petit Ginkgo Biloba avait à nous dire. Tous les matins de janvier février mars où avec Alain et Jeannot nous avons continué de t’apporter de l’eau tu nous disais :

 - En démarche d’action non violente il est très important de continuer ce que vous avez commencé. (Il disait ça parce qu’il sentait qu’on lui mettait de l’eau sur les pieds). Et il ajoutait : Donnez de la teneur à vos paroles. Que vos paroles soient tenues, qu'elles aient de la tenacité.

Qu’est-ce que ça m’a aidé à tenir dans mes engagements de chaque jour, tout simplement à faire ce que j’avais dit.

 

Un autre jour, Petit Ginkgo Biloba , tu m’as dit :

 - Dans vos rencontres de famille, professionnelles, dans la rue, osez raconter pourquoi vous m’avez planté, pour que la paix se fasse en passant par la demande instante que notre pays la France arrête immédiatement l’armement nucléaire de  laFrance de manière unilatérale.

 

Et tu continuais de me dire :

- Vous allez vous trouver à table avec quelqu’un qui va tenter de tout accaparer la conversation. Il va avoir une attitude très fataliste, il va vous asséner que vous n’y pouvez rien. Il va dire : "Il y aura toujours des guerres. L’armement donne du travail. Si ce n’est pas nous qui vendons ça sera d’autres pays qui sauront l’emporter sur nous"…

De manière non agressive et non violente, petit arbre, tu m'as dit : "tenez bon. Argumentez ! Il est venu le temps où ça peut être tout autrement. Il est sûr que nous y pouvons quelque chose.

Maintenez qu’aucune guerre n’est juste, ni justifiée, ni justifiable, ni justifiante.

Le terrorisme d’état, de notre état, alimente et fournit des armes et des armements au terrorisme des états à qui on vend nos armes, il justifie le terrorisme de Daesh".

 

C’est étonnant et merveilleux, Petit Ginkgo Biloba, ce que tu me racontes chaque jour. Quand tu as mis tes premières feuilles, c’est un peu comme quand un enfant met ses premières dents. Nous t’admirions. Et tu nous disais d’écrire les bonnes nouvelles que le vent était venu t’annoncer en frôlant tes toute petites feuilles : qu’un petit ginkgo biloba serait un jour planté dans la commune de St Maur, et que ça avait donné idée à des gens des environs de Pesmes de faire de même, ainsi qu’à Saligney, à Salans, et probablement encore à d’autres endroits…

 

Et au lendemain de l’incendie qui a ravagé nos maisons tu nous as dit et je l’ai écrit :

- Je compatis à ce qui vous bouleverse. J’apprends aussi et ça met de la paix dans mon cœur l’action communale de Solidarité – Dampierre qui se réalise. Continuez de résister ainsi aux drames qui vous arrivent par la solidarité. Il y a un feu qui est pire que celui qui vous est arrivé. C’est celui qui résulte de l’éclatement de la bombe nucléaire. Résistez à la justification des bombes nucléaires fabriquées par notre pays la France. Demandez l’éradication des bombes. Ce sera une profonde manière de lutter contre la radicalisation des jeunes.

 

Chers amis, le petit arbre Ginkgo Biloba m’a encore appelé à ramasser plein de graines de non-violence : Tu le raconteras à tes amis.

Si tu vas à Dampierre, va aussi à RIO.

- Des réfugiés… migrants constituent une équipe d’athlètes participant aux jeux.

- Dans le sillage de Leonardo Boff, des Brésiliens expriment leur résistance à l’armement nucléaire, comme autrefois dans le sillage de Gaby Maire qui faisait signer une pétition pour empêcher que la France vende des Mirages au Brésil en 1969.

 

Et puis il m’a ajouté :

- Tu vas voir et entendre. Il y a plein de gens qui veulent dire eux aussi ce qu’ils ont dans le buffet. Alors arrête-toi de parler et écoute ce qu’ils vont dire.

 

Intervention de Lulu

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Lulu en camp volant
  • Lulu en camp volant
  • : Lucien Converset, dit Lulu est prêtre. A 75 ans, il est parti le 25 mars 2012 avec son âne Isidore en direction de Bethléem, où il est arrivé le 17 juin 2013. Il a marché pour la paix et le désarmement nucléaire unilatéral de la France. De retour en France, il poursuit ce combat. Merci à lui ! Pour vous abonner à ce blog, RDV plus bas dans cette colonne. Pour contacter l'administrateur du blog, cliquez sur contact ci-dessous.
  • Contact

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sous les articles. Les commentaires sont modérés avant publication. C'est-à-dire que tout commentaire injurieux, insultant publicitaire ou inadéquat n'est pas publié Merci.

Recherche

Où est LULU ?

Aujourd'hui, Lulu réside dans son village natal de Dampierre dans le Jura.

Désarmement nucléaire

Journée de jeûne pour demander le désarmement nucléaire unilatéral de la France,

tous les 1ers lundis du mois de 14h à 17h en hiver, de 16h à 18h en été, à Dampierre (39) avec un temps de partage et de réflexion animé par Lulu.

Et commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki entre les 6 et 9 août, chaque année.

L'anti-pub

Les pubs sur les blogs ou les sites que vous consultez sont trop agressives ? Il existe un moyen de respirer à nouveau, en téléchargeant le pare-pub Adblock Plus (clic). Vous ne supprimerez pas les pubs imposées, mais vous ne les verrez plus.

Coup de projecteur

arton610-3e2d0 

Institut de recherche sur la Résoution

Non-Violente des Conflits

 

photo-2015--9-janvier2.jpg

Clic sur les icônes